Image

le « manoir rouge », le Breneguy, Locmariaquer, 7 mai 2011, 16h04/17h14

Un site internet l’a nomme « la maison rose ». Quand j’ai lu cela je suis dit qu’il s’agissait sûrement d’une confusion de la part de quelqu’un de passage, qui a confondu le manoir de Toul Keun (ou de Brenegi – en breton – ou du Brénéguy – en français -) avec la « maison rose » à Port-Anna (presqu’au fond du Golfe du Morbihan), bref quelqu’un qui ne connait pas et qui a vu, lu, quelque part qu’une « maison rose » était l’un des symboles..  du Golfe. Or nous ne sommes pas dans le Golfe et, comme on le voit, les murs sont plutôt ocres.. Mais mon appellation est toute personnelle.. Une Américaine (Eleonore Clark, qui a écrit un livre étrange fait de bric et de broc mais pas inintéressant : les huitres de Locmariaquer) dit que son mari l’appelait dans les années 1960,  « la maison de Jane Eyre ». Peu importe ! Au Brénéguy il n’y a que 4 maisons : une petite maison années 50/60, à 15 m de la mer, une autre, rénovée (tout aussi proche de la plage ) et une longère dont mon oncle me disait quand j’étais gamin qu’elle était la propriété de la Comtesse Motta – les glaces – et qui appartiendrait en fait à une famille de la Motte… Selon le petit-fils de l’homme qui exploitait des huîtres en ces lieux, la bâtisse se serait « toujours appelée la maison rose.

Le manoir rouge, 7 mai 11 (1 sur 1).jpg

Le manoir rouge 2, 7 mai 11 (1 sur 1).jpg

Le manoir rouge 3, 7 mai 11 (1 sur 1).jpg

En tous cas pour moi, qui suis aussi un oiseau de passage ( mais un migrateur qui passe plusieurs fois dans l’année, depuis son enfance, plus de 50 ans), c’est « le »manoir du coin, de ce coin qui m’est cher.
C’est une demeure étrange : sa façade est plein nord, face à l’eau (à marée haute) et à la vase (marée basse).
Et sa façade sud, vers le un peu plus lointain océan, est protégée, certes, des tempêtes d’ouest mais aussi des rayons du soleil-. Orientation aussi sans doute conduite par la nécessité et l’envie de voir la petite baie et les parcs, ainsi que de se protéger des soleils d’été et ainsi ont été plantés des cyprès qui sont aujourd’hui quelques-uns des plus hauts du coin.

2 réflexions au sujet de « le « manoir rouge », le Breneguy, Locmariaquer, 7 mai 2011, 16h04/17h14 »

  1. Bonjour ma mère a passé toute son enfance dans cette  » maison rose ‘ elle s’est toujours appelé ainsi et après le ‘manoir du Breneguy « mes frères et soeur un fait de la balançoire sous les cyprès qui sont toujours en place.pour information la demeure a côté de la ‘maison rose ‘appartenait au général De Boissieux gendre du général de Gaulle qui avait également une maison a locmariaquer.si ces informations peuvent vous aider.cordialement .en ajoutant aussi que cette maison appartenait au domaine maritime lorsque mon grand père avait sa concession d’huîtres et y habitait

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour, merci pour vos précisions que j’ai intégrées quand j’ai refait mon texte. Pourriez-vous svp situer tout cela dans le temps ? Autrement dit, quel âge avez-vous ? Est-ce vous qui proposiez des crêpes (« fantastiques » je crois) il y a quelques temps près de l’entrée du domaine ? Votre grand-père élevait les huîtres à quelle époque ? Entre les 2 guerres ou dans les années 50 ?
    Je connais assez bien le coin : j’y viens 3 ou 4 fois par an depuis que je suis gamin, c’est-à-dire depuis les années 60 et c’est pour cette raison que je pense que vous vous trompez concernant la maison du Général de Boissieu : la maison qu’il avait fait construire (juste avant la Loi Littoral de 1976) est à St Pierre : la dernière à gauche quand on a traversé le village en allant vers la baie – ou l’anse de St Pierre, Ster er vered en breton (tout en pierres de taille, avec un pavillon à l’entrée). Nous campions dans un champ derrière les dunes à l’époque et on le voyait parfois passer à cheval dans la baie de St Pierre en compagnie de sa fille Anne. Je ne pense pas qu’il avait 2 maisons à Locmariaquer. Concernant la longère voisine du manoir je pense que mon oncle – qui était facétieux – a extrapolé à partir du nom « de la Motte »..
    Au plaisir d’échanger éventuellement avec vous quand je repasserai sur le sentier du littoral derrière le manoir dans la 1ère semaine d’août. Cordialement.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s