Port-Louis vu du sud-est, 21 oct.18

Port-Louis est plus connu ( la citadelle, les remparts.. ) que Riantec car plus ancien, plus beau (plus resserré) et situé à la pointe et à l’entrée de la rade de Lorient.

Port-Louis, 21 oct 18, 8h08 (1 sur 1).jpgVue un peu insolite car la mer y est invisible alors que Port-Louis est presque une île (400 m entre le fond du port de plaisance au nord et celui de Locmalo au sud-est)
Port-Louis, 21 oct 18, 8h44 (1 sur 1).jpgVue de la grève de l’île de Kerner, en Riantec, le port de Locmalo, le port de pêche de Port-Louis, d’où ne partent plus que des petits bateaux de pêcheurs individuels, des voiliers et la navette qui franchit qui va à Gâvres.

Port-Louis, 21 oct 18, 8h46 (1 sur 1).jpg

 

Premiers rayons sur mon pays, Riantec, 21 oct.18

Les Salles, Riantec,, 21 oct 18, 8h07 (1 sur 1).jpgLes Salles, le petit port de Riantec, 8h06.

bernaches cravant devant l'île aux pins,, Riantec,, 21 oct 18, 8h00 (1 sur 1).jpgBernaches, cygnes, cormorans, aigrettes.. devant l’Île aux Pins (Riantec) dans la petite mer de Gâvres, 8h.

bernaches cravant, Riantec,, 21 oct 18, 8h00 (1 sur 1).jpg

les Salles, Riantec,, 21 oct 18, 8h04 (1 sur 1).jpgles Salles, avec un drôle de bateau et, à 5 kms, le clocher de l’église de Locmiquélic.

 Riantec,, 21 oct 18 (1 sur 1).jpgl’église Ste Radegonde avec, dans l’axe de son clocher 3 kms derrière, le château d’eau du quartier de la Russie. Elle a été construite dans les années 20 à la place de la première église qui était plus petite, au clocher moins haut et plus arrondi, clocher dont la charpente brûla le 23 janvier 1917. Il fut décidé de détruire cette première église et d’en construire une beaucoup plus vaste (60 x 20 m)

phare de kerbel, Riantec, 21 oct 18 (1 sur 1)le phare de Kerbel – l’un des rares phares bretons transformé en chambre d’hôtes – et les immeubles de Lorient à près de 10 kms..

phare de kerbel, 21 oct 18, 8h45 (1 sur 1).jpg

kernerl, Riantec, 21 oct 18, 8h07 (1 sur 1).jpg

les 3 cyprès, 21 oct 18 (1 sur 1)les 3 cyprès de l’île de Kerner

kernerl, Riantec, 21 oct 18, 8h12 (1 sur 1).jpgl’unique chantier ostréicole de Riantec, au bout de l’île (reliée au bourg par une digue).

 

du tombolo de Gâvres, 21 oct.18

C’est mon pays. Et je l’ai photographié surtout dans les années 80.. J’y ai vécu mon enfance et mon adolescence. Il méritait bien que je me lève tôt en cette fin octobre un peu fraiche.

kerfaut, petite mer de gâvres 21 oct 18, 7h19 (1 sur 1).jpgl’isolé et bien conservé hameau de Kerfaut, au « fond » de la Petite Mer (ce qui se dit mor bihan en breton..) de Gâvres. Peinard, tranquille, avec souvent vue sur la vasière mais bordé d’eau à marée haute..
tombolo de gâvres 21 oct 18 (1 sur 1) L’aube sur l’océan vu du tombolo. Gâvres n’est pas une île car une étroite (moins de 50 m à l’entrée du bourg) bande de terre et surtout de sable de 5 kms ( et parfois 1 m d’altitude) de long relie la commune au continent, ce qui donne une topographie particulière qui m’a toujours plu.D158, tombolo de gâvres 21 oct 18, 7h38 (1 sur 1)la route sur le tombolo, la D158, avant que le soleil se lève..
 sur la D158, 21 oct 18, 8h15 (1 sur 1).jpg… et inonde tout de sa lumière d’or (8h15)
plage de lines, 21 oct 18, 8h14 (1 sur 1)plage de la Falaise à Linès, 8h14

 

Confluent des 2 rivières, 10 oct.18

« Mor bihan » signifie « petite mer »  et désigne le Golfe mais a été choisi pour nommer tout le département, ce qui privilégie une toute petite partie du département au détriment de tout le reste, et c’est important de le dire, même en passant..
Je ne connais pas encore bien le Golfe (du Morbihan). Je connais un peu mieux ce qui forme la moitié de son estuaire spectaculaire, la Rivière dite d’Auray. Or cette « rivière » doit, principalement, son existence et sa beauté à la rencontre de 2 cours d’eau , la rivière du Loch et de trauray (je découvre à l’instant ce nom sur une carte)  et la rivière du Bono, elle-même prolongement du ruisseau du Sal.
Les photos qui suivent sont prises à la rencontre des 2 cours d’eau et cet endroit est magnifique, à la fois étroit (100 m) et ample par ses baies , canadien par ses arbres et bretons par ses marées…

rivière d'auray, 10 oct 18 (1 sur 1)

Pointe de Kerisper, rivière d'auray, 10 oct 18, 17h20 (1 sur 1)Vue de la Pointe de Kerisper
Ce qui fait la beauté de ces lieux c’est, selon moi principalement,  la profusion, la grandeur et la variété des arbres sur les berges et comme celles-ci sont des collines escarpées et que les arbres ont été plantés par des nobles puis des bourgeois il y a 2 voire 3 siècles, les essences dessinent des plans successifs. C’est un endroit de beauté, de tranquillité. Les berges, surtout rive droite côté Crac’h, sont des propriétés privées. Les plus grandes sont les plus vieilles.. tellement privées qu’elles s’opposent encore même au passage du sentier littoral qui permettrait à chacun de profiter des lieux.. Bref, si on n’est pas du sérail ou si on ne ruse pas, on ne peut jouir de ces lieux.. (mais en ces jours peut-être aussi historiques que ceux du début de la Révolution, puis-je espérer que cela change en douceur ?)

Pointe de Kerisper, rivière d'auray, 10 oct 18, 17h22 (1 sur 1).jpg

le bono, 10 oct 18, 18h30 (1 sur 1).jpg

le bono, 10 oct 18, 18h16 (1 sur 1).jpg

Fantômes de feu, église Ste Thérèse, Rennes, 31 juil.18

Mardi 31 juillet assez avancé dans la soirée l’un de mes fils me dit qu’il y a une odeur de brûlé. Je cherche du regard une fumée dans la cuisine.. rien, mais ça sent, c’est sûr, un peu comme quand l’appartement d’un voisin à 50 m brûlait et que j’avais vu de la fumée passer devant mes fenêtres. Alors on regarde dehors et là on voit une énorme torche vers le collège Ste Thérèse, à 300 m. Je comprends que c’est l’église Ste Thérèse, derrière,  qui brûle. C’est déjà arrivé il y a plusieurs années. Je saisis mon appareil photo..
22h50, je trouve un point de vue plus élevé..
22h54, je suis témoin d’un drame mais je ne peux rien y faire, à part regarder et photographier car c’est impressionnant, spectaculaire. Une tour Eiffel incandescente. Dans cette nuit d’été calme, on n’entend que ce crépitement puissant. Je photographie du même point car je me dis que s’approcher de l’incendie ne me permettrait pas d’être mieux placé pour les photos. Là où je suis est à peu près à la même hauteur que le clocher qui crame.
23h, étrangement, je commence à voir des formes humaines de feu à la pointe du clocher et je me dis que ce sont comme des fantômes de feu.. Pensée bizarre sans doute, mais quand on commence à voir et à imaginer ces choses on ne voit plus que ça..
église ste thérèse, Rennes, 1er août 18, 23h11 (1 sur 1).jpgà 23h11, un buste, la tête couronnée d’un roi mérovingien barbu..

église ste thérèse, le dieu grec,  Rennes, 1er août 18, 23h (1 sur 1).jpg1 mn plus tard, la statue d’un athlète ou d’un Dieu grec..

église ste thérèse, la femme nue, Rennes, 1er août 18, 23h16 (1 sur 1)23h16, une femme moulée dans une robe longue qui se protège le visage de l’insupportable brûlure..
église ste thérèse, le jardinier,  Rennes, 1er août 18, 23h17 (1 sur 1).jpg23h17, le fantôme d’un jardinier..
23h20, ce qui est impressionnant c’est aussi le son de l’incendie, les crépitements se répercutant sur les murs de l’immeuble d’à côté, le choc sourd des poutres qui tombent.. Le clocher, qui brûle depuis plus d’une demi-heure, penche de plus en plus vers la gauche puis, en 2 secondes,  s’écroule..23h20:48, sa chute fait apparaître les arcs d’eau projetée par les pompiers – dont on distingue alors les projecteurs puis la grande échelle – et toute cette eau devient rouge sang..
23h20:49

23h20:51
10 mn plus tard, après la chute du clocher, sous l’arrosage continu le feu baissera d’intensité et je verrai une statue d’Angkor Vat à la tête casquée de feu étendant son bras gauche à l’horizontal. Que me dit-il ?
Le lendemain matin, bien que du même point de vue que la veille,  le spectacle inspire davantage la tristesse que l’imagination..

église ste thérèse, Rennes, 1er août 18, (1 sur 1).jpg

L’horloge est arrêtée à minuit 17, comme si elle avait fonctionné encore 1 heure après que le clocher soit tombé… ? A moins qu’elle n’était encore à l’heure d’hiver ?

église ste thérèse, Rennes, 1er août 18, 9h42 (1 sur 1)

J’ai été surpris par le peu de débris à l’extérieur de l’église, sur le parvis. Les arbustes ont à peine quelques feuilles roussies, mais il manque « ise Sa » au nom… Cette poutre calcinée au clou encore intacte m’apparaît alors comme un symbole..

église ste thérèse, Rennes, 1er août 18, 9h31 (1 sur 1)

Gilets jaunes, Rennes, 17 nov.18, midi

Le gilet – ou chasuble – fluorescent est un élément de protection individuel, obligatoire en France depuis 2008. Il rend visible celui qui le porte et contribue à renforcer sa sécurité, sa survie. Maintenant ce sera un symbole de protestation et, comme les bonnets rouges, on ne regardera plus cet objet comme avant.
Ce matin les « gilets jaunes » manifestent contre le prix du gasoil, « les taxes », expriment un « ras-le-bol général »..
 Même si je vois que beaucoup de ceux qui « filtrent » sur ce pont au-dessus de la rocade, créant des bouchons, sont venus en vélo, force est de constater que la plupart manifestent en véhicule (voiture, moto, utilitaire..), ce que je trouve plutôt absurde : brûler du carburant pour protester contre… le prix du carburant.
Mais ils me rétorqueraient : « comment se faire entendre autrement ? »gilets jaunes, rennes, 17 nov.18, 12h01 (1 sur 1).jpgDonc la rocade de Rennes est inhabituellement tantôt vide tantôt occupée de groupes de véhicules, manifestants en tête suivis d’autres – solidaires en apparence – qui ont mis un gilet jaune sur le tableau de bord puis de tous ceux qui n’arborent aucun signe extérieur de sympathie. Certains pavoisent le gwenn a du et filment au portable en s’asseyant sur le rebord des portières.

gilets jaunes fumigènes, rennes, 17 nov.18, 12h04 (1 sur 1)

gilets jaunes fumigènes, rennes, 17 nov.18, 12h04 - 57 (1 sur 1).jpgEt pourquoi pas rouler la portière ouverte et des fumigènes aux couleurs des gilets ?
Je demande à un manifestant si ça se passe bien. Il me dit « très bien ». Je lui dis que ce n’est pas partout le cas ( une personne a été tuée en Savoie, renversée par une conductrice qui amenait sa fille chez un médecin et qui aurait paniqué quand des manifestants auraient tapé sur sa voiture et il y a, ailleurs, plusieurs dizaines de blessés dont certains graves. Ce sera, à la fin du week-end, plusieurs centaines).
Certains accélèrent fort quand ils sont « débloqués », exprimant ainsi un certain agacement, voire un énervement certain.. C’est dangereux pour les filtreurs et filtreuses qui causent sur la route avec les automobilistes et plus généralement c’est dangereux pour tous ceux qui sont sur les lieux en dehors d’un véhicule. Mais c’est un spectacle qui a l’air de plaire aux enfants.

gilets jaunes, rennes, 17 nov.18, 12h03 (1 sur 1).jpg

gilets jaunes motards, rennes, 17 nov.18, 12h06 (1 sur 1).jpgL’important n’est pas d’éviter les fautes de conjugaison mais de « s’adresser »  au Président.
gilets jaunes saluts, rennes, 17 nov.18, 12h06 (1 sur 1).jpgSaluts, klaxons, rugissements des moteurs sous les ponts (ça résonne). Tout ça est sympathique, on se tient chaud. Certains ont apporté du café et même du rouge (en bas à gauche).
gilets jaunes breizh atao, rennes, 17 nov.18, 12h08 (1 sur 1)
Il y a même une certaine joie ou fierté, ou les 2, à faire des choses interdites (sortir en partie de l’auto..) mais on a pris soin de camoufler la plaque d’immatriculation.
gilets jaunes breizh atao, rennes, 17 nov.18, 12h07 (1 sur 1)
Un appel au « réveil » de la France..

gilets jaunes france réveille toi, rennes, 17 nov.18, 12h09 (1 sur 1)

gilets jaunes breizh lel joggeurl, rennes, 17 nov.18, 12h09 (1 sur 1)
D’autres n’ont rien changé à leurs habitudes piétonnes et sportives ce matin.. Ou est-ce une autre manière d’exprimer une autre position ?