Herpin & la Pierre-de-Herpin, 2 sept.18

Rien de plus facile que d’aller jusqu’à la Pointe du Grouin après Cancale pour s’approcher du phare de la Pierre-de-Herpin mais je ne l’avais pas encore fait avant ce début septembre 2018. Après l’avoir vu de loin – de la côte de la Baie du Mont-Michel ou de Carolles en Normandie – je me suis enfin approché et même de la pointe de la Pointe il se fait encore désirer ce phare gwen a du – blanc et noir – loin ( 1,5 km) qu’il demeure derrière le Herpin, ce dernier ilot tout de roche, vigile de l’ample et vaste Baie du fameux mont et du port de Cancale..

Herpin, 2 sept 18, 13h30 (1 sur 1).jpg

Herpin, 2 sept 18 (1 sur 1).jpg

la pierre de herpin, 2 sept 18, 15h17 (1 sur 1).jpg

Herpin, 2 sept 18, 13h26 (1 sur 1).jpg

Herpin, 2 sept 18, 14h30 (1 sur 1).jpg

Herpin, 2 sept 18, 14h33 (1 sur 1).jpg

au loin Granville la blanche

Herpin, 2 sept 18, 14h22 (1 sur 1).jpg

Herpin, 2 sept 18, 14h59 (1 sur 1).jpg

le phare a pris la grosse tête ! , Riantec, 22 févr.10

Riantec, févr 10.jpg

Depuis quelques jours je revisite mes premières photos numériques, qui datent de près de 10 ans, à la lumière du nouveau matériel dont je dispose. Le regard et les idées changent et des photos qui ne m’ intéressaient pas prennent une nouvelle dimension. Celle-ci en est un bon exemple. Vers 1980, quand j’ai commencé à faire des photos un peu sérieusement, j’ai pas mal (sic) photographié à Riantec : j’y vivais, c’était mon bled, je n’avais guère le choix d’aller loin. (faudrait que je numérise mes photos numériques si je veux remonter le temps). Après cette période « obligée », j’ai finalement assez peu photographié ma commune d’enfance et d’adolescence ( et celle où je serai peut-être enterré), que j’ai toujours trouvé – à tort sans doute – moins photogénique que les alentours (Port-Louis, Gâvres..). Je tombe sur cette photo du phare qui n’en est plus un depuis… depuis quand au fait ? Je pense que des petits malins ont fait ça quand j’étais parti loin de Lorient en Orient (1990) Bref ! Il est depuis lors l’un des rares phares où on peut passer la nuit, dormir, moyennant finance (600 euros minimum) , puisqu’il a été transformé de manière à pouvoir y passer très confortablement une nuit, des nuits , selon l’argent qu’on est prêt à dépenser. Je regarde donc cette photo et je découvre cette maison d’un jaune audacieux comme on en trouve régulièrement dans la région (pas forcément jaune mais d’une couleur audacieuse..) et je trouve que la tête du phare a été bien et raisonnablement élargie (à la limite de la grosse tête !) de manière à proposer une belle grande chambre. J’y vois aussi le mélange de style de maison souvent présent dans la région, de la maison tour carrée XIXè à la moderne triangulaire pignon en ardoises des années 90…
Mis en service en 1913 afin de remplacer le phare de Poulfanc, que mon copain Jean-Marc Cohonner appelait justement « tour à feu », il a été gardé par Honorine le Guen (1902 – 1990) qui a pris cette fonction en 1925 à l’âge de 23 ans et l’a occupé jusqu’en 1972, date où elle a pris sa retraite. Le phare a été électrifié en 1932. Faudrait que je me renseigne sur Honorine.

La Pierre-de-Herpin, Pointe du Grouin, 16 déc.17

la croix herpin 1 déc 1715h31
la croix de herpin, déc 17 (1 sur 1).jpg15h47
Enfin ! le phare en mer à peu près le plus proche de là où je demeure, je l’ai enfin photographié correctement ! Avant ça, quelques photos (cherchez dans le blog) depuis la côte normande, à Carolles (à plus de 10 kms du phare) et quelques autres depuis les lieux ostréicoles de la Baie du Mont St Michel. Il se faisait désirer de loin. J’aime bien cette idée, de le découvrir progressivement de plus en plus près.. Et quand j’irai à la toute extrémité de la Pointe du Grouin il sera encore un peu plus visible, à condition que le temps le permette.  A part ça il est là depuis 1882 ( longtemps pas peint le Herpin), entre la Roche Herpin (bien visible, 28 m de haut)  et  « la Fille » située derrière quand on entre dans la Baie. 24 m de haut. L’un des rares à ne pas avoir été détruit par l’armée allemande en 44. Le Grand Jardin était son modèle mais lui fut dynamité. 6 ans pour construire celui-ci.. Une échelle d’une quarantaine de barreaux, dont certains en bronze (ceux en acier étant devenu trop corrodés), pour atteindre la porte d’entrée à marée basse.

 

Phare du Herpin, au large de la Pointe du Grouin, Cancale, été 2017

25 juin 17, 10h20IMG_5140Je n’ai pas encore vraiment bien photographié le phare du Herpin. C’est pourtant probablement le phare le plus proche à vol de mouette de là où j’habite ! Donc, avant une approche plus sérieuse, regardons-le se faire désirer, rêver comme une construction mythique, de loin et un peu floue qui se mérite !
IMG_6164.JPG17 août, 16h43, depuis l’autre côté, de Normandie, côté Manche, Carolles précisément. Le phare parait tout petit dans l’axe de la Roche Herpin devant la Pointe du Grouin, mais en cette fin d’après-midi de ce jour-là il est bien éclairé… Le phare est construit sur la Pierre de Herpin. On s’y perd…
IMG_6165.JPG… comme un savant lavis …
IMG_6166.JPG… de bleus, de verts, de gris…
IMG_6190.JPG16h50
1 heure plus tard (17h52) il est encore plus beau..IMG_6191
… éclairé comme une star… (17h56)IMG_6193.JPG
… qui se pare d’un pointillé d’argent…IMG_6195.JPG