Sur le Cap Fréhel (suite), 6 févr.19

Ça y est on y est. La pluie. 2 ou 3 véhicules sur le parking plus 2 gars qui y travaillent avec des engins de terrassement. Tout est imbibé. On patauge dans les travaux commencés à l’automne dernier et visant à supprimer le parking qui amenait les véhicules jusque juste devant les phares qui seront à nouveau entourés de landes. Les phares sont bien là, dressés dans leurs pierres qui semblent indestructibles mais qui pourtant ont été détruites, par l’armée allemande à l’été 44.

cap fréhel, 6 fevr 19, 16h23.jpg

Le vieux phare Vauban est toujours là depuis 1702. Il est aussi rond que celui d’après guerre est carré. Une quinzaine de mètres de haut. Il avait été édifié pour « prévenir des attaques des Anglais » et remplit son office jusqu’en 1845, date de construction à côté d’un nouveau phare, octogonal, qui sera donc détruit début août 44.

https://i1.wp.com/phares-et-feux.fr/COTESDARMOR/FREHEL/Frehel%20-%20Gallerie%20CPA%20005.jpg

 

cap fréhel, le lion, 6 févr 19.jpg

cap fréhel, 6 fevr 19, 16h33.jpg

Depuis notre séjour sur la Côte de granit rose je vois facilement les gueules de monstres de pierre. Ces trois là sont particulièrement antédiluviens, patibulaires et gigantesques ! Leur face au museau écrasé et leur mâchoire monstrueuse garde cet air renfrogné à être figés ainsi, à voir toujours le même paysage, supporter toutes les tempêtes de lames et sur son échine ces 2 lourdes tours construites par les humains.

cap fréhel, 6 fevr 19, 16h48.jpg

 

cap fréhel, 6 fevr 19, 16h25.jpg

cap fréhel, 6 fevr 19, 16h36.jpg

cap fréhel, 6 fevr 19, 16h33-39.jpg

J’aurais préféré passer plus de temps sur le cap où je n’ai retrouvé aucune de mes sensations et émotions d’enfant, y faire davantage d’images, mais cette pluie et le jour qui finit ont eu raison de nous. J’en garde cependant l’impression d’un lieu puissant, rude et sans concessions, ce qui n’est pas pour me déplaire.

 

Cap Fréhel, 6 févr. 19

Autour de 1970 il était organisé une fois par an depuis Riantec un voyage en car. Un jour de mai probablement, quand les ajoncs sont en fleurs, on partait vers l’un des sites célèbres de Bretagne. On était touristes chez nous ! J’en fus, deux ou trois fois je pense. Nous avons dû aller ainsi à la Pointe du Raz, Crozon et aussi au Cap Fréhel. J’étais enfant. Ça me plaisait bien de partir ainsi en découverte : se lever tôt, monter dans un immense car, les adultes qui chantaient toujours les mêmes chansons (ah le petit vin blanc, Riquita, la java bleue..), manger un jambon beurre et un œuf dur, attendre dans le car qu’on retrouve telle ou telle veuve au moment de repartir. Les falaises de cris d’oiseaux m’avaient impressionné. J’y suis peut-être retourné une fois, quand j’étais étudiant à Rennes, mais je n’en ai pas souvenir. Aux Sables-d’Or, oui. Mais au Cap ? Il était donc grand temps de revoir ce monument de la géographie bretonne.

cap fréhel, 6 fevr 19, 12h01Midi. La brume est encore présente.

cap fréhel, 6 fevr 19, 12h17.jpg

cap fréhel, 6 fevr 19, 12h48.jpg

L’îlot à gauche est appelé « amas du Cap ». Au niveau du phare la falaise fait 70 m de haut.

cap fréhel, 6 fevr 19, 12h53.jpg

cap fréhel, 6 fevr 19, 16h08.jpg

16h08. On s’en approche. La pluie aussi.

Embouchure du Gouët, St Brieuc, 5 févr.19, 16h25

Le Gouët est le cours d’eau qui passe au nord de St Brieuc et a permis de construire le port du Légué.  Le nom Gouët viendrait du breton « gwed », sang . Il désignerait la couleur de la rivière en 937 à la suite du massacre des Viking (qui occupaient divers lieux de l’ouest depuis le VIIIè s) de Péran (en arrière de St Brieuc) par l’armée bretonne et reconquérante d’Alain Barbetorte, qui en avait déjà massacré à Dol..Depuis de l’eau a coulé dans les 2 sens et le Gouët était plutôt gris ce jour-là.estuaire du Gouët, St Brieuc, 5 févr 19, 16h25 (1 sur 1).jpg

embouchure du Gouët, St Brieuc, 5 févr 19, 16h25 (1 sur 1)

embouchure du Gouët, St Brieuc, 5 févr 19, 16h26 (1 sur 1).jpgOn distingue à peine au large ( à presque 15 kms..) la balise du petit Bignon et des ilots du plateau des Jaunes, au large de Pléneuf-Val-André.embouchure du Gouët, St Brieuc, 5 févr 19, 16h31 (1 sur 1).jpg

28 décembre 18, autour du milieu du jour

sortie du golfe, 28 déc.18, 11h09 (1 sur 1)

11h09. La mer (marée moyenne de 75) a amorcé son retrait. C’est alors l’estuaire d’un fleuve qui se vide amplement et tranquillement dans l’océan. Les rares bateaux en ce matin de fin d’année doivent longer la rive en face pour éviter un peu la force du jusant. Le vent est absent. La brume épaisse qui nous avait aboli l’autre rive se dissout peu à peu par la lente montée des degrés du soleil. C’est calme, serein. Les oiseaux vont et viennent, passent au-dessus des flots, au ras pour les cormorans et les huitriers-pies, un peu plus haut pour les bernaches et les rares hérons solitaires.

sortie du golfe, 28 déc.18, 11h15 (1 sur 1)

11h15, un voilier sort du port du Crouesty, port dont on ne supposerait pas, d’ici, l’existence entre la pointe de Port Navalo et celle du Petit Mont si on ne savait qu’il existe, et d’ailleurs son existence, relativement récente (1973), n’a été due qu’au fait que les nombreuses résistances au projet initialement encore plus important et destructeur des marais et des dunes, n’ont pu que le réduire..
sortie du Golfe, 28 déc.18, 11h23 (1 sur 1).jpg11h23, un autre sort du Golfe, au moteur ou en se laissant porter par le courant qui l’emporte tranquillement jusqu’à l’océan.
entrée du Golfe, 28 déc 18, 12h50 (1 sur 1).jpg12h50

Herpin & la Pierre-de-Herpin, 2 sept.18

Rien de plus facile que d’aller jusqu’à la Pointe du Grouin après Cancale pour s’approcher du phare de la Pierre-de-Herpin mais je ne l’avais pas encore fait avant ce début septembre 2018. Après l’avoir vu de loin – de la côte de la Baie du Mont-Michel ou de Carolles en Normandie – je me suis enfin approché et même de la pointe de la Pointe il se fait encore désirer ce phare gwen a du – blanc et noir – loin ( 1,5 km) qu’il demeure derrière le Herpin, ce dernier ilot tout de roche, vigile de l’ample et vaste Baie du fameux mont et du port de Cancale..

Herpin, 2 sept 18, 13h30 (1 sur 1).jpg

Herpin, 2 sept 18 (1 sur 1).jpg

la pierre de herpin, 2 sept 18, 15h17 (1 sur 1).jpg

Herpin, 2 sept 18, 13h26 (1 sur 1).jpg

Herpin, 2 sept 18, 14h30 (1 sur 1).jpg

Herpin, 2 sept 18, 14h33 (1 sur 1).jpg

au loin Granville la blanche

Herpin, 2 sept 18, 14h22 (1 sur 1).jpg

Herpin, 2 sept 18, 14h59 (1 sur 1).jpg