La Pierre-de-Herpin, Pointe du Grouin, 16 déc.17,

la croix herpin 1 déc 1715h31
la croix herpin 2 déc 17.jpg15h47
Enfin ! le phare en mer à peu près le plus proche de là où je demeure, je l’ai enfin photographié correctement ! Avant ça, quelques photos (cherchez dans le blog) depuis la côte normande, à Carolles (à plus de 10 kms du phare) et quelques autres depuis les lieux ostréicoles de la Baie du Mont St Michel. Il se faisait désirer de loin. J’aime bien cette idée, de le découvrir progressivement de plus en plus près.. Et quand j’irai à la toute extrémité de la Pointe du Grouin il sera encore un peu plus visible, à condition que le temps le permette.  A part ça il est là depuis 1882 ( longtemps pas peint le Herpin), entre la Roche Herpin (bien visible, 28 m de haut)  et  « la Fille » située derrière quand on entre dans la Baie. 24 m de haut. L’un des rares à ne pas avoir été détruit par l’armée allemande en 44. Le Grand Jardin était son modèle mais lui fut dynamité. 6 ans pour construire celui-ci.. Une échelle d’une quarantaine de barreaux, dont certains en bronze (ceux en acier étant devenu trop corrodés), pour atteindre la porte d’entrée à marée basse.

 

Youll Vat II, Baie de Quiberon, 28 déc.17, peu avant midi.

 

p'tite pêche matinale Baie de quiberon 6.jpg

p'tite pêche matinale Baie de quiberon 5.jpg

p'tite pêche matinale Baie de quiberon 7

p'tite pêche matinale Baie de quiberon 8

p'tite pêche matinale Baie de quiberon 4.jpg

 

p'tite pêche matinale Baie de quiberon 2.jpg

p'tite pêche matinale Baie de quiberon.jpg« au bon gré », c’est la traduction du nom. Il y avait un autre bateau, vers Morlaix, qui s’appelait le Youll Vat, acheté en 2005 à l’île de Houat, qui pêchait la coquille à la saison et sinon des poissons. Celui-ci est le second du nom, immatriculé à Auray mais basé à Quiberon. Le patron du premier s’appelait Erwan. Le patron de celui-ci s’appellerait Tegwen.

« Sa triste et sévère façade.. »*, Combourg, 4 févr.18

combourg, 4 févr 18.jpg* les Mémoires d’Outre Tombe
L’imposant et austère château , où François-René de Chateaubriant passa une partie de son enfance et adolescence, a été construit entre le 12è et 15è siècle, modifié, restauré maintes fois, a été vendu au père de l’écrivain en 1761 qui écrira : « partout silence, obscurité et visage de pierre : voilà le château de Combourg.  » et « C’est du bois de Combourg que je suis devenu ce que je suis, que j’ai commencé à sentir la première atteinte du mal que j’ai porté le reste de ma vie, de cette vague tristesse qui a fait à la fois mon tourment et ma félicité [..] ». C’est aussi là que le jeune Chateaubriant tentera de se suicider au pistolet… qui ne fonctionna pas.

Tri Martolod, Île Le Châtellier…, Cancale, samedi 16 déc.17, entre 2 heures 15 et 5 heures.

tri martolod 18

Un beau samedi ensoleillé à Cancale..

tri martolod 19

.. 3 hommes s’approchent de la mer qui monte, les avirons sur l’épaule..

tri martolod 20.jpg

.. montent dans une annexe..

tri martolod 21.jpg

.. rejoignent une belle barque blanche mâtée qui les attend..

tri martolod 11.jpg

.. hissent les 3 voiles et s’éloignent peu à peu de la côte..

tri martolod 12

.. dans la grande baie de Cancale, du Mont St Michel..

tri martolod 7

tri martolod 9

.. les voiles auriques ne sont pas toujours faciles à manier..

tri martolod 13.jpg

tri martolod 8.jpg

tri martolod 14.jpg

.. ils passent le célèbre « rocher de Cancale »..

tri martolod 10.jpg

tri martolod 6.jpg

.. qui est la haute pointe de l’île du Châtellier..

tri martolod 5.jpg

.. au loin au fond de la Baie, Tombelaine, devant la côte déjà normande..

tri martolod 15.jpg

.. après avoir tiré quelques bords dans la Baie les 3 marins reviennent vers l’Île des Rimains et celle du Châtellier et semblent vouloir passer entre les deux, mais le courant les repousse.

tri martolod 2

tri martolod

Ils virent et font demi-tour vers le port de la Houle à Cancale.

tri matelod.jpg

tri martolod 16.jpg

tri martolod 17.jpg

3 heures de sortie en mer à la voile par ce bel après-midi de décembre. Ces 3 marins, matelots, voileux.. peu importe comment on les appelle, doivent être contents, heureux.

Se prémunir de la Fin ? Locmariaquer, 27 déc.17

se prémunir de la fin -

C’est le 27 décembre, dans cet entre-deux, quelques jours avant la fin, d’une année encore, du moins selon une manière de diviser, d’additionner, de soustraire, bref, de compter le temps, la durée. Et c’est un beau soir calme d’hiver. « On ne sait pas ce que l’avenir nous réserve », s’il nous préserve ou s’il a mis de côté quelques surprises, quelques désagréments. A la pointe de Kerpenhir des hommes, après « la Guerre », ont érigé une statue, la Vierge. On voit que d’immenses, d’énormes, de gigantesques nuages, venus du sud-ouest, se sont élevés jusqu’à presque occuper tout le ciel de ce côté. Bleus gris, ardoise, chargés de pluie, qui sait de grêle. Qui sait ?Alors on est venus. On voit. On regarde cette masse s’élever devant et au-dessus de nous, bien haut. La Vierge porte un enfant presqu’à bout de bras. Elle le présente devant elle. A la mer. A l’Océan, l’horizon. Au ciel. Au ciel envahi par les nuages.