Gueules de Roc, les fureurs de l’Océan, Presqu’île de Crozon, 30 déc.2012, 12h26

 ouest de rascanvel,30 déc12 (1 sur 1).jpg
Vers le fort de la Fraternité.  Je suis désolé pour ceux qui ne voient pas ces roches comme des têtes, des gueules de roc de créatures, pointes avancées de géants minéraux, chefs, au sens de tête,  de ce qu’on nomme la Terre. Ici, dans le Finistère, le Bout du Monde (Pen ar bed, la « tête du Monde »), ce ne sont pas les mêmes Titans antédiluviens que ceux qui résistent encore un peu à la probablement plus douce Manche, les créatures roses, orange, plus lisses, arrondies (plus anciennes ?), de Trégastel et du Gouffre de Plougrescan. Ici, les êtres de roches, à la peau de lichens et d’herbes rases, sont jaunes et marron, beaucoup plus ridées, beaucoup plus plissées, creusées de sillons raboteux et terribles. C’est qu’ils affrontent les fureurs de l’Océan et non de la Mer !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s