la Cancalaise à son aise dans la Baie, 23 sept.2020, 15h/16h

Après sa pause déjeuner au port de la Houle la Cancalaise a appareillé. Vue du sentier côtier elle semble poser près des lieux emblématiques du coin : l’île des Rimains, l’île le Châtellier et le fameux Rocher de Cancale, de surfaces modestes mais culminant à près de 40 m, ce qui en fait un décor spectaculaire et photogénique.

Même si la bisquine n’a pas hissé ses 3 étages de voiles ( réservés aux parades et régates), c’est un bonheur de la voir ainsi sur les lieux où elle a été construite en 1987 et où tant d’autres bisquines ( des dizaines, selon des photos autour de 1900) ont dragué les coquilles St Jacques et les huîtres pendant des décennies.

( derrière le Châtellier et le Rocher)
Apparemment les bisquines ( de Cancale et de Granville, de l’autre côté de la Baie du Mont St-Michel, mais originaires du pays Basque) auraient été de plus en plus toilées pour plusieurs raisons : aller rapidement sur les sites de pêche, avoir une force motrice suffisante pour tirer les dragues à coquilles et à huîtres sur les fonds dans les forts courants de la Baie, revenir le plus vite possible aux ports pour être les 1ers à vendre lors de ces pêches brièvement autorisées et remporter les régates occasionnelles entre granvillais et cancalais..
Naviguant vraisemblablement seulement à la voile, le 3 mâts ( mais on pourrait dire « 5 mâts » vu la taille du bout-dehors à l’avant et du tape-cul à l’arrière) est obligé de manœuvrer par ce léger vent d’ouest, de tirer des bords pour s’éloigner du port et passer derrière le Rocher et l’îlot le Châtellier
Puis il vire à bâbord pour passer entre le Châtellier et l’île des Rimains
l’île des Rimains (cf un précédent article sur ce site) est toujours privée : achetée et aménagée par le fils du « boulanger » Poilane elle fut rachetée en 2012 (10 ans après le crash d’hélicoptère où les époux ont péri) par Pierre Kociusko-Morizet (cofondateur de Price Minister et frère de « NKM »)
.. la Cancalaise et le Mont Dol..
.. le Mt St Michel..
.. Tombelaine..
En trois quarts d’heure, la Cancalaise atteint, par petit vent, le phare de Herpin.

Mont St Michel-sur-Plage, Dragey, 17 août 2017

IMG_6093.JPG
14h07. On découvre une plage et le Mont sous un angle moins connu, en tous cas de nous.
IMG_6096.JPG
14h08
IMG_6104.JPG
14h14. On y a pieds jusqu’à assez loin.
IMG_6107.JPG
14h26. De cette plage – la seule importante dans la Baie – le Mont ( à plus de 7 km) semble ne plus avoir sa silhouette connue car celle de Tombelaine, sans construction humaine, (à 5 km) s’interpose.
IMG_6113.JPG
14h37. Des cavalières approchent d’un jeune pêcheur puis repartent.
IMG_6120.JPG
14h42
IMG_6122.JPG
14h43. Il règne une étrange atmosphère ce midi là : pas de vent, assez chaud et surtout une lumière en demi-teinte qui fait de la mer comme un miroir sans tain et ce qui est étrange c’est qu’il y a très peu de monde sur la plage alors que le lendemain, un vendredi, que le vent soufflera fort, il y aura 3 fois plus de gens sur la plage… Je crois qu’en fait la matinée a été maussade et qu’on est arrivés dans le moment où le temps changeait.
IMG_6123
14h44 : peut-être a-t-elle a posé pour lui.
IMG_6131.JPG
14h52 : sans le savoir ils posent pour moi.
IMG_6110.JPG
14h30. The woman by the sea in her blue light cotton dress.
IMG_6132.JPG
14h54. Ce besoin qu’ont certains êtres de se placer bien face à la mer..
IMG_6140.JPG
15h03. Je m’aperçois que la femme et l’homme qui étaient tous les 2 seuls au bord de la mer sont là. Le soleil perce et chauffe maintenant. Des gens arrivent et nous nous allons partir plus loin, monter vers le nord le long de la Manche…
IMG_6145.JPG
(15h12).. mais pas avant de tenter de capter une ou deux dernières belles images du Mont derrière Tombelaine..
IMG_6147.JPG
15h13. Je réalise que vu de là, le côté habitation et business à tourisme n’apparaît pas et que seul les bâtiments religieux semblent présents sur le Mont.

Tombelaine…, 10 juin 2017, 20h01

IMG_4902.JPGQuand j’étais enfant ou « pré-adolescent » comme on dit aujourd’hui – disons 10 ans – mon parrain – qui a toujours su choisir de beaux cadeaux bien vus – m’avait offert un livre, que j’ai encore, que j’ai relu 2 ou 3 fois à différentes moments de ma vie, et que, vous l’avez deviné, j’avais beaucoup aimé… « Contes et Légendes de la mer et des marins » (Charles Quinel et Adhémar de Montgon, éd°Nathan). Dans ce recueil, entre une histoire de la Grèce Antique et une de marins bretons, se trouvait un récit sur le rocher de Tombelaine, que je n’avais pas encore vu à l’époque : « la voix de Tombelaine »… « L’ombre d’Hélène erre souvent dans cette route ignorée. Parfois, la nuit, du haut des grèves, sa voix sort de terre et se mêle, en sanglotant, au bruit des flots. Quand la tempête remue les vagues, on entend la même voix. Elle est puissante alors.. »

IMG_6169.JPG17 août 17, 16h53

Ajoutons-y une description de Roger Vercel, qui a si souvent et si bien écrit des récits se passant dans cette Baie du Mont-St-Michel (la Caravane de Pâques..) :  » Tombelaine (..) bombait avec la même précision son dos de léviathan oublié par le flot » (Sous le Pied de l’Archange). Vercel utilise presque la même image qu’Ernest Renan à propos de l’Île Tomé devant Perros-Guirec (« un léviathan marin qui soulève à l’horizon sa rugueuse échine de granit ». )

Enfin Victor Hugo, en 1872, dans 93 :  » Les paysans appellent ça la guerre de saint Michel contre Belzébuth. Vous savez peut-être que saint Michel est un ange du pays. Il a une montagne à lui au milieu de la mer dans la baie. Il passe pour avoir fait tomber le démon et pour l’avoir enterré sous une autre montagne qui est près d’ici, et qu’on appelle Tombelaine.
– Oui, murmura le cavalier, Tumba Beleni, la tombe de Belenus, de Belus,
de Bel, de Bélial, de Belzébuth.