Port Blanc, 15 juin 2012, 21h18

port blanc, 15 juin 12 (1 sur 1).jpg

L’île sur laquelle se trouvent les arbres dont on voit la silhouette, est l’île des femmes, appelée ainsi car, selon la tradition orale, les femmes y faisaient sécher le goémon à marée basse, goémon qui, brûlé, servait à faire de la soude. D’ailleurs un autre lieu se nomme le Four. Mais les goémon pouvait aussi servir de combustible, de litière pour les animaux ou même, en période de vaches maigres, d’aliment, pour les bêtes, voire pour les gens…