Taillefer 3 rentre dans le Golfe, 28 déc.18, vers midi

taillefer iii, 28 déc.18, 11h56 (1 sur 1)

Le Taillefer 3 est un cargo de 40 m qui transporte depuis 2004 toutes sortes de marchandises et quelques passagers et leur voiture entre Vannes et Houat, Hoëdic, Belle-Île, Groix, Yeu..

 taillefer III, 28 déc.18, 11h57 (1 sur 1).jpg

taillefer 3, 28 déc 18, 11h59 (1 sur 1).jpg

En moins de 10 mn il a remonté le courant descendant en longeant la côte de Port Navalo et zigzag contre celui de la Jument devant Er Lannic. Remonter le fameux courant de la Jument est, aux dires des capitaines, de moins en moins difficiles au fur et à mesure des évolutions des bateaux.

taillefer iii, 28 déc.18, 12h05 (1 sur 1)

Rayons devant Notre Dame de Kerdro, Kerpenhir, Locmariaquer, 28 déc.18, juste après midi.

Après m’être tourné pendant près d’une heure vers le goulet du Golfe, je revins vers la Pointe. La lumière était encore assez uniforme. Le pêcheur – pauvre bien sûr – se laissait dériver devant Notre Dame et la tourelle…

Notre dame de kerdro, 28 déc.18, 12h02 (1 sur 1).jpg

.. semblant parfois prier debout à l’avant de sa petite embarcation..

Notre dame de kerdro, 28 déc.18, 12h03 (1 sur 1).jpg

Et puis, quelques minutes plus tard (12h10), la lumière devint plus contrastée, la brume sur la mer s’épaississant à nouveau, comme souvent au cours de ces jours doux et gris, et les rayons semblant comme percer de trouées le manteau nuageux..

sortie du golfe, 28 déc.18, 12h10 (1 sur 1).jpg

belvédère kerpenhir, 28 déc.18, 12h13 (1 sur 1).jpg

belvédère kerpenhir, 28 déc.18, 12h14 (1 sur 1).jpg

.. et je ne distinguais plus très bien qu’est-ce qui était humain et qui était statue..

belvédère kerpenhir, 28 déc.18, 12h16 (1 sur 1).jpg

tourelle kerpenhir, 28 déc.18, 12h16 (1 sur 1).jpg

.. la différence, la distinction entre les deux s’estompaient comme s’estompait la ligne d’horizon.

tourelle kerpenhir, 28 déc.18, 12h17 (1 sur 1)

notre dame de kerdro, 28 déc.18, 12h26 (1 sur 1)

pointe de kerpenhir, 28 déc 18, 12h35 (1 sur 1).jpg

Pointe de kerpenhir, 28 déc 18, 12h42 (1 sur 1).jpg

 

 

28 décembre 18, autour du milieu du jour

sortie du golfe, 28 déc.18, 11h09 (1 sur 1)

11h09. La mer (marée moyenne de 75) a amorcé son retrait. C’est alors l’estuaire d’un fleuve qui se vide amplement et tranquillement dans l’océan. Les rares bateaux en ce matin de fin d’année doivent longer la rive en face pour éviter un peu la force du jusant. Le vent est absent. La brume épaisse qui nous avait aboli l’autre rive se dissout peu à peu par la lente montée des degrés du soleil. C’est calme, serein. Les oiseaux vont et viennent, passent au-dessus des flots, au ras pour les cormorans et les huitriers-pies, un peu plus haut pour les bernaches et les rares hérons solitaires.

sortie du golfe, 28 déc.18, 11h15 (1 sur 1)

11h15, un voilier sort du port du Crouesty, port dont on ne supposerait pas, d’ici, l’existence entre la pointe de Port Navalo et celle du Petit Mont si on ne savait qu’il existe, et d’ailleurs son existence, relativement récente (1973), n’a été due qu’au fait que les nombreuses résistances au projet initialement encore plus important et destructeur des marais et des dunes, n’ont pu que le réduire..
sortie du Golfe, 28 déc.18, 11h23 (1 sur 1).jpg11h23, un autre sort du Golfe, au moteur ou en se laissant porter par le courant qui l’emporte tranquillement jusqu’à l’océan.
entrée du Golfe, 28 déc 18, 12h50 (1 sur 1).jpg12h50

Confluent des 2 rivières, 10 oct.18

« Mor bihan » signifie « petite mer »  et désigne le Golfe mais a été choisi pour nommer tout le département, ce qui privilégie une toute petite partie du département au détriment de tout le reste, et c’est important de le dire, même en passant..
Je ne connais pas encore bien le Golfe (du Morbihan). Je connais un peu mieux ce qui forme la moitié de son estuaire spectaculaire, la Rivière dite d’Auray. Or cette « rivière » doit, principalement, son existence et sa beauté à la rencontre de 2 cours d’eau , la rivière du Loch et de trauray (je découvre à l’instant ce nom sur une carte)  et la rivière du Bono, elle-même prolongement du ruisseau du Sal.
Les photos qui suivent sont prises à la rencontre des 2 cours d’eau et cet endroit est magnifique, à la fois étroit (100 m) et ample par ses baies , canadien par ses arbres et bretons par ses marées…

rivière d'auray, 10 oct 18 (1 sur 1)

Pointe de Kerisper, rivière d'auray, 10 oct 18, 17h20 (1 sur 1)Vue de la Pointe de Kerisper
Ce qui fait la beauté de ces lieux c’est, selon moi principalement,  la profusion, la grandeur et la variété des arbres sur les berges et comme celles-ci sont des collines escarpées et que les arbres ont été plantés par des nobles puis des bourgeois il y a 2 voire 3 siècles, les essences dessinent des plans successifs. C’est un endroit de beauté, de tranquillité. Les berges, surtout rive droite côté Crac’h, sont des propriétés privées. Les plus grandes sont les plus vieilles.. tellement privées qu’elles s’opposent encore même au passage du sentier littoral qui permettrait à chacun de profiter des lieux.. Bref, si on n’est pas du sérail ou si on ne ruse pas, on ne peut jouir de ces lieux.. (mais en ces jours peut-être aussi historiques que ceux du début de la Révolution, puis-je espérer que cela change en douceur ?)

Pointe de Kerisper, rivière d'auray, 10 oct 18, 17h22 (1 sur 1).jpg

le bono, 10 oct 18, 18h30 (1 sur 1).jpg

le bono, 10 oct 18, 18h16 (1 sur 1).jpg