lever du jour, Locmariaquer, 23 juillet 2020

Tous les jours, ou presque, je me réveille vers 5h38, me lève et vais regarder dans un interstice du volet le ciel pour évaluer si cela vaut le coup de sortir faire des photos. Un matin, ce que je vis ne me fit pas hésiter.
On aurait dit qu’un gigantesque incendie embrasait le Golfe.
l’anse de Toul Keun est métamorphosée..
Moins de 10 minutes après que je sois parti je découvre plus vers l’est que le ciel y est sans nuages. Une toile harmonieusement dégradée orange se tend derrière Port-Navalo
Le soleil est maintenant bien au-dessus de l’horizon et la tonalité générale tourne au jaune.
Un vent d’ouest – imperceptible au sol – pousse vers l’est les nuages en altitude plus froide qui dessinent comme un Mont Fuji breton..
Les rayons du soleil réchauffent déjà les roches de la pointe Er hourèl.
La toile orange est devenue jaune. Je vois que certains ont été bien plus « matinaux » que moi et reviennent déjà de leur pêche nocturne.
Voilà, en une petite demi-heure les couleurs ont trouvé leur place : le bleu habituel du ciel s’installe et les jaune orangé du levant ne sont pas encore partis se coucher..
Au loin sur l’océan courbe le phare de la Teignouse accroche au passage comme une meringue tous les rayons qu’il peut, ..
Vers l’ouest le ciel est plus sombre derrière la silhouette du Fort de Penthièvre qui marque l’entrée de la presqu’île de Quiberon. Seuls un voilier heureusement rouge et une bouée-balise accrochent les rayons du soleil levant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s