Baie de St Pierre & St Philibert, 15 oct.2016, 12h05

Du haut (10/11 m) de la dune de St Pierre on a une vue tout autour, notamment, comme sur la photo,  sur « la baie » ( on l’a toujours appelée comme ça) de St Pierre et celle de la rivière de St Philibert. C’est donc l’un de mes lieux préférés. En cette mi-oct. – et cette année après un été sec – la dune prend une teinte rouge marron.

Je dis que « on » l’a « toujours » appelée comme ça. « On » c’est la famille, puisqu’on est quelques-uns, oncles, tantes, cousin(e)s à y passer une partie de l’été (d’abord juste au bord de « la Baie » – dans un champ loué à Mme Oliero – puis au camping « de la ferme Jeannot », puis un peu plus loin dans la maison que mes grands-parents ont fini (1988) par faire construire). « On » a donc eu tout le temps de nommer des lieux, plus ou moins en rapport avec les noms qu’on entend. Quand j’ai commencé à utiliser des cartes pour légender mes photos j’ai lu que la Baie s’appelait  » Stêr er Vered » et j’ai vu – je ne suis pas bretonnant – que ça pouvait se traduire par « le chemin – vers – du cimetière ». Quel cimetière ? Il n’y en a point dans le coin. J’ai pensé à un « cimetière de bateaux », comme il en existe un derrière le Pont du Bonhomme sur le Blavet, mais je n’y ai jamais vu de restes de coques en bois..

Aujourd’hui, à 55 ans, j’ai une explication (grâce à Claude Douchement l’ostréiculteur photographe, sur le « forum breton », qui apprécie aussi le haut de la dune) et j’y songerai quand j’y retournerai..

« En 1807, des membres et des fidèles de la (deuxième) famille royale de Bragance, chassés du Portugal (par les troupes de Napoléon ?) , font naufrage à Locmariaquer (alors qu’ils ont fui vers le Brésil.. ?) , au large de Lopereg. Seul un enfant est épargné. Pris pour des ennemis, tous ceux qui échappent à la noyade sont assommés par les gardes côte et enterrés le lendemain, à marée basse, dans la baie de Saint Pierre qui, depuis, s’appelle Ster er Vered, la baie du cimetière » .

Cela pourrait expliqué aussi pourquoi le seul rocher saillant à l’entrée de la Rivière de St Philibert – que j’appelle aussi Baie de St Philibert -, nommé sur des cartes « le Grand Pellignon » ou « Pellégo » (à vérifier) ou « men er beleg » (par Claude Douchement par exemple) est nommé par des gens du coin (par « Lulu » le gardien des parcs) « le rocher des naufragés »..

IMG_2042 bis.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s