Emeraude, St Jacut-de-la-Mer, 8 sept.16, 15h28

img_1261-bis-2
C’est un jour, il y a longtemps, en arrivant à la Pointe du Chevet que j’ai compris pourquoi on nommait cette côte  « côte d’Emeraude »… Donc, selon mon expérience, c’est ici surtout que la côte mérite ce nom : les fonds y sont tellement sableux, sans roches ni algues, que la mer a cette teinte caraïbe. Non seulement cela mais l’autre jour, en voyant pour la première fois cette plage, je lui trouvai une teinte, puis une brillance, particulière, qui n’était pas de sable. Effectivement la partie basse de la plage est, à marée basse, faite de coquilles. Ajoutez que ce jour là des nuages survolaient les lieux, créant des zones d’ombre et de lumière, l’effet en devint accentué. Il fallait sans cesse guetter les bandes de soleil sur les zones que je voulais photographier. Exercice d’attention et de patience.. Les contrastes font souvent de belles photos… Mais pourquoi donc cette plage s’appelle « plage du Rougeret » ? Point d’ocre dans le sable, contrairement à Pen Guen à St Cast le Guildo… Les gens d’ici l’appellent aussi tout simplement la « grande plage », et justement :  c’est la plus grande de St Jacut.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s