le marégraphe, St Servant, 22 janv.17, vers 15h30

Construit en 1844 sous l’impulsion de l’ingénieur hydrographe Antoine Marie Chazallon qui est à l’origine de l’annuaire des marées. En fonctionnement jusqu’en 1917. Abimé en 1944. Rénové en 1970, il serait encore utile (?) à l’usine marémotrice de la Rance située en amont.

 

Quand j’ai aperçu cette construction je me suis demandé (comme beaucoup) ce que cela pouvait bien être et je me suis dit que, le coin ayant un passé plutôt ancien et plutôt riche, la municipalité avait dû se payer le luxe de construire une tourelle pour simplement offrir un point de vue intéressant sur l’estuaire de la Rance, Dinard et l’entrée du Port de St Malo.. C’était présumer d’un caractère hypothétiquement léger, voire fantasque des autorités.. Ce pourrait être l’usage aujourd’hui mais la passerelle d’accès est fermée et interdite. Dommage. IMG_8148 (2).JPG

Il semble qu’il n’y a que peu de marégraphes anciens en France et ils sont d’aspect fort différent. Il s’en trouve à Brest, Rouen et Marseille où il a pu être constaté – grâce aux enregistrements passés que fournissent ces installations – que le niveau de la Méditerranée s’est élevé de 16 cm depuis 1987 et que cette élévation s’accélère.

IMG_8149 (3).JPG

IMG_8160 (2).JPG

IMG_8164 (2).JPG

Une après-midi d’hiver autour de St Malo, 22 janv.17

J’ai enfin trouvé le moyen de récupérer les premières images que j’avais faites avec mon nouveau matériel il y a presque 2 ans. C’était un nouveau départ et j’étais plein d’espoir quant à la qualité des images que je pourrais alors faire mais jusqu’à aujourd’hui je n’avais pas trouvé le moyen de pouvoir les mettre sur mon blog, les ayant enregistrées je ne sais comment ni où dans lightroom que je découvrais en même temps…

 

15h14, depuis St Servan, au fond le barrage de la Rance et à droite le rocher de Bizeux et la statue de la Vierge.

IMG_8139 (2)

IMG_8141 (4).JPG

Image

Un Monstre double le Grand Jardin, 25 sept.16, 15h28

On est peinard sur une plage de Dinard à profiter d’un soleil automnal et on serait bien si il n’y avait pas cet engin – je n’ose même pas appeler ça un navire – qui arrivait. On a l’impression de sentir les effluves de ses moteurs diesel. Non seulement ce ferry est moche mais en plus ses moteurs vrombissent et on entend son bourdonnement désagréable presqu’avant de le distinguer..

 

 condorferry & grand jardin, 25 sept 15, 15h28.jpg

Image

Logement social, Dinard, 25 sept.15, 15h09

IMG_9237 ter
La Pointe de la Malouine (et Dinard en général), je l’avoue, me pose un problème : moi qui me dis que chacun a droit à sa « place au soleil », que « tout le monde » doit pouvoir jouir des « loisirs en bord de mer », j’avoue que je trouve ceci bien plus beau que beaucoup de  « campings » de « mobil-home » (qui, d’ailleurs,  devraient s’appeler « immobil-home ») qui défigurent les bords de mer durablement, comme les « parkings » de « camping-cars » qui, eux, au moins ont l’avantage d’être éphémères,  ou tout au moins renouvelés chaque jour… Bien sûr il existe nombre de campings discrets, cachés par la végétation, bien intégrés dans l’environnement et qui ont permis à beaucoup de gens modestes de profiter de la mer, mais aujourd’hui les campings sont plus chers et les gens modestes ne partent plus vraiment en vacances. La classe moyenne modeste tente de s’acheter un mobil home… Ici ce sont les happy fews, la « crème de la crème », l’aristocratie ( d’abord américaine puis anglaise), l’élite financière, économique et des promoteurs parisiens (Auguste Poussineau ou un homme d’affaires et homme politique comme Jean Hennessy, des cognacs), qui ont fait construire à la fin du XIXè s. L’une des dernières incarnations de cette dynastie d’affaire présente à Dinard est François Pinault qui achète pour une dizaine de millions d’euros la villa Greystones (hors cadre à droite de la photo).  De gauche (!) à droite : les Roches Brunes, Ker An(n)ick & Vélox (dans laquelle on peut louer un appartement pour 80 euros la nuit), Cézembre (Port Salut)

les Roches Brunes, Dinard (I & V), 25 sept.15, 15h05

IMG_9235 bis (2).jpg
Comme il y a une statue d’Alfred Hitchcock face à la plage (depuis la création du festival du film britannique), certaines personnes croient que la villa les Roches Brunes est la maison de Psychose..En fait, la villa, comme d’autres, a été construite entre 1893 et 1896 par le promoteur tourangeau Gustave Poussineau et fut la propriété de son frère Emile qui était un coiffeur et couturier célèbre ayant parmi ses clientes l’impératrice Eugénie (épouse de Napoléon III). la Villa a été léguée en 2007 par Paul Braud à la ville de Dinard et est visitable par tout un chacun.
A part ça c’est bien la trace d’un avion dans le ciel et non une cheminée qui fume.