Lyrisme des Vagues, St Valery-en-Caux, 23 déc.19, vers midi

Les incessantes vagues atteignent le rostre arrondi de la jetée nord et se divisent en 2. La moitié roule dans le chenal du port, l’autre longe l’autre quai et c’est elle que nous allons accompagner des yeux . Le volume de chaque vague divisé en 2, chaque moitié, loin de perdre sa force, sa puissance, son énergie, en se scindant donne naissance à 2 vagues semble-t-il encore plus fortes, épaulées par des sœurs.

La vague nouvelle se met à rouler le long des murailles, les débordant si elle voulait, lèche les pierres scellées d’un baiser en passant, poursuit sa roulade ondulante vers la promenade où elle se sait espérée,  collée aux parois minérales et s’appuyant sur elles.

st valéry en caux, 23 déc;19, 12h19-34.jpg

Elle se fait espérer, attendre, désirer et dans sa plénitude accomplie s’élève à l’instant de son attaque du brise-lame, et ce n’est pas sa fin – car elle s’en retournera en tirant une modeste révérence  – mais son apothéose cambrée dans le soleil blanc..

st valéry en caux, 23 déc.19, 12h13-54.jpg

Elle menace, promet des frissons glacés, se multiplie, vaporise son iode..

st valéry en caux, 23 déc.19, 12h14.jpg

.. se rapproche un peu plus à chaque élan et souffle son air de sel, progresse dans son numéro de danse de diamant..

st valéry en caux, 23 déc.19, 12h14-11.jpg

.. enfin s’élève un peu plus, s’ébroue contre le roc et inonde la scène des applaudissements frissonnants des spectateurs trempés.

st valéry en caux, 23 déc.19, 12h13-07.jpg

 

Mauvaise Passe, Fécamp, 22 déc.19

Alors voilà : l’entrée du port de Fécamp est, comme à St Valéry-sur-Caux et au Tréport, étroite : 70 m de large, ce qui interdit toute erreur dans l’attaque et le choix du moment de la marée. De plus une barre se forme parfois devant.. Elle est par contre idéale pour les piétons car les solides jetées en dur (pierres taillées, béton..) sont complétées par de belles estacades en bois, comme au Tréport, ce qui multiplie les points de vue, mais j’avais 3 raisons de ne pas les emprunter ce jour-là : interdiction signalée d’y aller et n’étant pas du coin j’ignorais quel était au juste le danger (marée montante ? projection de galets qui jonchaient par endroits la jetée ?), obligation de choisir un point de vue par manque de temps, pas envie de prendre le risque qu’une vague plus haute me trempe, ni moi ni mon matériel non étanche.

Des personnes, peut-être du coin, n’avaient pas mes réticenses..

Fécamp, l'entrée du port, 22 déc 19, 17h11.jpg

Les 2 feux ont été construits en béton et en 1952. Le feu tribord ou sud (vert) fait 10 m de haut, le bâbord ou nord (rouge), 14 m.  Avant la seconde guerre mondiale, il y avait là 2 phares ronds, bâtis en pierres taillées, plus beaux, selon moi (très proches par l’aspect des phares actuels de St Valéry-en-Caux et du Tréport) mais ils ont été détruits, comme la plupart des phares,  par l’armée allemande en août 44 juste avant l’arrivée des alliés. Les conséquences d’une guerre telle que celle-là sur les lieux a été énorme..

Résultat de recherche d'images pour "phares de fécamp"

Un beau phare a été à une époque semble-t-il envisagé sur la Pointe du Fagnet – le nom de la jetée au pied du Cap Fagnet –  en 1836 et aurait ressemblé, en plus étroit, à celui de Carteret, dans le Cotentin :

Fécamp, l'entrée du port, 22 déc 19, 17h12-15.jpg

Pendant ce court séjour en Normandie, j’ai été frappé par l’importance des groupes d’oiseaux qui m’ont paru beaucoup plus nombreux qu’en Bretagne (en tous cas qu’en Morbihan). On en distingue un ci-dessous.

Fécamp, l'entrée du port, 22 déc 19, 17h12-15 (zoom).jpg

Ce que j’espérais commençait à se produire : le soleil passait sous les nuages et sa lumière orangée commençait à éclairer les pierres sur un fond de ciel sombre..

Fécamp, l'entrée du port, 22 déc 19, 17h13-22.jpg

Je suppose qu’on a construit ces jetées s’avançant dans la mer et formant un chenal étroit pour être sûr d’avoir toujours suffisamment de hauteur d’eau dans la passe alimentée aussi par la rivière (ou plutôt fleuve) joliment nommée la Valmont.

Fécamp, les phares, 22 déc 19, 17h14.jpg

La chance du débutant serait-elle assez généreuse pour offrir, dans cette atmosphère humide éclairée par des rayons puissants,  un arc-en-ciel au nord ?

Fécamp, les phares, 22 déc 19, 17h22.jpg

Oui !! Et, tant qu’à offrir, pas 1 mais 2 arcs-en-ciel !

Fécamp, les phares, 22 déc 19, 17h24.jpg

A partir de ce moment ce ne fût que pur bonheur de photographe.. qui a bien du mal à choisir parmi ces images faites en une dizaine de minutes..

Fécamp, les phares, 22 déc 19, 17h24-13.jpg

Fécamp, les phares, 22 déc 19, 17h24-58.jpg

Fécamp, les phares, 22 déc 19, 17h26.jpg

Fécamp, l'entrée du port, 22 déc 19, 17h28-30.jpg

Fécamp, l'entrée du port, 22 déc 19, 17h30-36.jpg

Fécamp, l'entrée du port, 22 déc 19, 17h30-41.jpg

Fécamp, l'entrée du port, 22 déc 19, 17h30-48.jpg

La photo est par définition incapable de restituer le bruit sourd, le grondement racleux créé par les puissantes et roulantes vagues charriant des tonnes de galets qu’elles amassent contre la jetée sud en un tas plus haut que le parapet..

Fécamp, l'entrée du port, 22 déc 19, 17h31-45.jpg

Fécamp, l'entrée du port, 22 déc 19, 17h31-51.jpg

Fécamp, l'entrée du port, 22 déc 19, 17h32-20.jpg

Fécamp, l'entrée du port, 22 déc 19, 17h32-28.jpg

Fécamp, l'entrée du port, 22 déc 19, 17h32-58.jpg

Fécamp, l'entrée du port, 22 déc 19, 17h33-50.jpg