Pourquoi on bosse.., Locmariaquer, déc.2017

projetCarteVisite

« drôle de titre » pensez-vous peut-être.. J’ignore si cet ostréiculteur en rêve mais le petit élégant manoir sur l’île du Grand Veïzit là-bas, est la demeure rêvée par excellence : seule sur une île face à l’entrée du Golfe et l’océan. Quand je l’ai vu il y a quelques années et en juin 17, le petit manoir avait certes une toiture en ardoises en très bon état mais de sérieuses lézardes dans les murs. L’intérieur était vide, montrant des débuts de restauration. Les ruines d’une autre construction subsistent à la pointe de l’île, au ras de l’eau.

 

Ouvriers ostréiculteurs, l’Etoffe des Héros, Cancale, 16 déc.17

IMG_7577.JPGLes huîtres de Cancales sont, à juste titre et depuis très longtemps,  réputées. Les huîtres – du moins avant l’invention de la triploïde, jamais laiteuse – sont bonnes à manger au cours de chaque mois « en R » (chaque mois qui comprend un R, donc de septembre à avril). Décembre tombe juste au milieu et l’huître fait partie depuis longtemps de la table de Noël, les ostréiculteurs font une grande part de leur chiffre d’affaire pour les fêtes de fin d’années, donc, à Cancale comme ailleurs, l’activité est encore plus intense juste avant..
IMG_7580.JPGOn fait appel à des extras, des jeunes, plus ou moins, plutôt  des « locaux ».. Les conditions sont physiquement pas faciles, bien que les hivers depuis plusieurs années soient moins froids..
IMG_7583.JPGA Cancale, c’est particulier : une partie du travail des huîtres est visible de tous et est même une des attractions, sinon la première et chacun peut voir les gars travailler et les tracteurs remonter sur la « promenade des Anglais » de Cancale et passer dans le port de la Houle pour emmener les poches jusque dans les chantiers – plus hauts dans les terres (tout le contraire du Morbihan)  – où les hommes et les femmes les trieront, calibreront, mettront en bourriches..

IMG_7588.JPG

IMG_7591.JPG

IMG_7601.JPG

.. mais c’est un boulot dur, physiquement, dans le froid et l’humidité, la vase, à porter sans cesse des poches, les retourner.. et il faut travailler vite ces jours-là. Si les relations entre les gars et avec le patron sont bonnes, c’est supportable et peut-être même grisant, avec la paye…

IMG_7603.JPG

Voilà pourquoi je pense que ces gars valent autant que les types qui ont marché sur la lune !

IMG_7608.JPG

Scénettes du quai de la Houle, 20 nov.17, entre 16h30 et 17h

IMG_7421 bis

C’est là entre les restos et les vendeuses d’huîtres que surgissent de la cale  les tracteurs trainant les bateaux et les charrettes chargées de poches d’huîtres.

IMG_7444

la photo suivante a quelque chose de particulier, je l’ai « sentie », sans (sa)voir pourquoi cette scène m’attirait (c’est assez rare donc précieux), probablement  les 3 teintes, les ocre et les bleus, teintés de gris,  les horizontales et verticales qu’une partie du cerveau capte avant la zone de la conscience. Quand je l’ai regardée tranquillement après elle me plaisait encore plus car elle est composée d’éléments hétéroclites disposés d’une manière qui me semble harmonieuse : une longue-vue touristique capuchonnée de plastique bleu, un phare en granit, 2 dos d’homme en cuir noir, un buste en bronze de face, une barge boueuse, comme n mur,  en alu, une grosse roue de la même couleur et puis au loin, la mer d’un bleu pâle, étale, à elle-même égale..

IMG_7424

Jetée de la Fenêtre (1), Cancale, 20 nov.17, après 16h..

 

 

 

IMG_7417

IMG_7418

Mystérieux nom pour une jetée… Cette partie ci a une structure en métal, rénovée dans les années 2010. Sa construction date des années 1930. Le feu à son extrémité vient remplacé le phare de la Houle, élevé en 1863  sur la partie en granit de la jetée construite dans les années 1830.
Outre son nom mystérieux et poétique, l’autre particularité de cette jetée est qu’on pouvait, depuis le haut, descendre dans la structure par des escaliers dont l’entrée est fermée depuis plusieurs années par des plaques de métal. J’y suis allé dans les années 80, par une nuit de brouillard épais. On se retrouvait dans un dédale de poutres en fer et de bois, au ras de la mer, comme dans une chambre d’écho de clapotis, de gouttes tombantes..

IMG_7431.JPG

IMG_7432

IMG_7404

IMG_7463.JPG

IMG_7467.JPG