Loin de la mer.., la Binquenais, Rennes, 5 mai 2020

La mer me manque, là-bas à 70 kms vers St-Malo. Bien sûr elle existe toujours, monte et descend deux fois par jour, est calme ou agitée selon le temps, a une saveur sûrement toujours aussi salée.. mais il n’y a pas le droit d’aller la voir et encore moins de marcher sur la plage.. même si la plage est immense et qu’on y serait bien moins serrés que dans les rayons étroits du supermarché du coin.. Absurde ! Mais voilà il faut limiter les déplacements au maximum.. Alors si je ne peux aller à la mer, je vois que la mer peut venir à moi, ou presque, sous la forme d’un goéland que je trouve du coup très beau, dans le ciel d’un bleu roy pur du soir puis sur fond de nuages d’orage au-dessus de la ville.. Il tourne autour de moi, me surveille de son œil jaune (son nid sur un toit proche ?) , intrigué peut-être, à moins qu’il ne soit un peu poseur et paradeur, fier de son port.. à 70 kms de la mer..

goéland, la Binquenais, 5 mai 2020, 20h10goéland, la Binquenais, 5 mai 2020, 19h49goéland, la Binquenais, 5 mai 2020, 20h18goéland, la Binquenais, 5 mai 2020, 20h19-20goéland, la Binquenais, 5 mai 2020, 20h18-59goéland, la Binquenais, 5 mai 2020, 20h18-53goéland, la Binquenais, 5 mai 2020, 20h18-36

Allez, après m’avoir offert son portrait, sans un battement d’ailes il vire sur la droite en plongeant et s’en va tourner ailleurs.. Je sens presque des embruns..

goéland, la Binquenais, 5 mai 2020, 20h19-54

goéland, la Binquenais, 5 mai 2020, 20h19-06

Pour l’identification j’hésite entre « goéland argenté » (le plus commun ici) et « goéland brun ». Il a le gris argent de l’Argenté sur le dessus des ailes mais la relative finesse de ses ailes déployées et cette ronde tâche ( qu’on nomme « miroir ») blanche au bout de ses rémiges me fait pencher vers le Brun..

La tourelle de Kerpenhir. Locmariaquer, 28 déc.18, fin de matinée.

Après Toul Keun, la célébrissime (au moins dans le coin..) Pointe de Kerpenhir et son belvédère sur l’entrée (ou la sortie !) du Golfe, sa statue de Notre Dame de Kerdro qui présente l’océan à « l’enfant Jésus »(ou l’inverse ), qui semble ravi, et la tourelle rouge. Les lieux sont photographiés et re photographiés, depuis longtemps, mais sait-on jamais (l’espoir est le carburant du photographe et de l’humain en général). Essayons d’être un peu original.. avec l’aide de la lumière du jour…

 

tourelle de Kerpenhir, 28 déc.18, 10h51 (1 sur 1).jpg10h51
tourelle de Kerpenhir, 28 déc.18, 10h52 (1 sur 1).jpg10h52
tourelle de Kerpenhir, 28 déc.18, 10h58 (1 sur 1).jpg10h58
tourelle de Kerpenhir, 28 déc.18, 11h02 (1 sur 1).jpg11h02
tourelle de Kerpenhir, 28 déc.18, 12h12 (1 sur 1).jpg12h12
tourelle de Kerpenhir, 28 déc.18, 12h16 (1 sur 1).jpg
tourelle de Kerpenhir, 28 déc.18, 12h16-37 (1 sur 1).jpg12h16

la dernière Bernache, Locmariaquer, 9 avril 18

la Bernache qui n'est pas partie, Locmariaquer,  9 avril 18 (1 sur 1).jpgEn compagnie d’une Tadorne

la Bernache qui n'est pas partie 2, Locmariaquer,  9 avril 18 (1 sur 1).jpg

la Bernache qui n'est pas partie 3, Locmariaquer, 9 avril 18 (1 sur 1)

Contrairement à il y a 5 semaines, début mars, il n’y a plus aucune des dizaines (voire davantage) des Bernaches Cravant, à Locmariaquer… sauf au moins une (je n’en ai vue qu’une).  Je l’ai vue, dans le marais, aux côtés de 2 Tadorne, puis, le lendemain, seule, au bord de la mer, toujours autant aux aguets, toujours aussi farouche. Pourquoi n’est-elle pas repartie vers le nord avec ses congénères, vers ses terres d’origine où il fait désormais moins froid ? A t’elle loupé le départ par distraction ?  A t-elle été empêchée par quelque événement ? Traumatisme, blessure, rêverie trop intense, manque de force, tombée amoureuse du coin, une bouderie ? Je n’ai pas vu si elle était capable de voler, je n’ai pas voulu l’approcher au point qu’elle s’envole, mais le lieu où je l’ai vue la seconde fois est distant d’1 km de celui où je l’ai vue la première fois, dans les marais. A moins tout simplement qu’elles soient 2 : ça se ressemble 2 Barnaches..

 

Image

C’est qui le Chef ici ?, Domaine St Cyr, Rennes, 30 oct.16, 16h48

IMG_2411.JPG

Presque incroyable ! Une variante quasi parfaite à Quiberon (27 févr.17, 16h24)

IMG_3283.JPG

Sauf que là il y avait une tempête et que les oiseaux – des étourneaux je crois –  se mettaient à l’abri derrière la cheminée… et peut-être se plaçaient-ils sous la protection du fier coq… ?

IMG_3284.JPG