Oiseaux d’Augure, Kerpenhir, Locmariaquer, 28 déc.18, 11h30

Huîtriers-pies. Au fond, l’île Méaban.

huitriers devant bagen hir, 28 déc 18, 11h30 (1 sur 1).jpg.. devant la tourelle Bagen Hir.huitrier, 28 déc 18, 11h29 (1 sur 1).jpg

cormoran, kerpenhir, 28 déc 18, 11h34 (1 sur 1).jpgGrand cormoran. J’aime bien ce nom. Il a un côté rugueux en même temps qu’il fait corps avec la mer, qu’il rase en général. Le terme « cormoran » viendrait du vieux français corp, corbeau, et marenc, marin. L’évolution de ces termes aurait donné cormareng au XIIè s puis cormaran au XIIIè. Historiquement, ces oiseaux auraient aussi été connus sous le nom de « corbeaux d’eau » ce qui est assez étonnant car le cormoran ne ressemble pas, hormis vaguement sa couleur, à un corbeau.

huitriers & goélands; kerpenhir, 28 déc 18, 11h30 (1 sur 1)

goélands, kerpenhir, 28 déc 18, 11h17 (1 sur 1).jpg

Image

Les Huîtriers et la Teignouse, Locmariaquer, 28 janv.2017, 17h37

je ne pensais pas, dans mon coin habituel de promenade,  pouvoir voir, donc photographier, le phare de la Teignouse, le plus important et le plus célèbre (dans le coin) des phares en mer,  et puis je m’aperçois qu’il est parfois visible, comme ici, enfin visible surtout grâce à un puissant zoom, car sur cette photo il est quand même situé à près de 14 kms… Il est là depuis 1845, sur son rocher dans le prolongement de la pointe de la presqu’île de Quiberon. Il ne fait que (c’est peu pour un phare) 16 m de haut, est peint tout en blanc et a une forme assez particulière (un « gâteau avec une grosse bougie »). Un peu plus loin que rocher sur lequel se trouve la phare, le Angers,  cargo à l’origine américain (comme son nom ne l’indique pas) de 76 m de long, s’échoua le 4 novembre 1918 sur le plateau des Esclassiers, par une nuit de mauvais temps. 4 ans plus tard, dans la nuit du 26 août 1922,  c’est à proximité du phare que le France, cuirassé de 1911, a, par temps calme,  heurté des roches (non répertoriées à l’époque).  Le naufrage se fit lentement et presque tout l’équipage fut sauvé (3 disparus).  C’est un coin dangereux car très fréquenté par les navettes entre les îles, les bateaux de pêche cotière et les voiliers. Même en 2007, alors que les navires ont des GPS, les naufrages peuvent avoir lieu : le Gourinis, navire de passagers qui reliait Houat à Port-Maria (Belle-île), a touché des roches aux « trois Pierres »et, alors qu’il était remorqué à moitié immergé, a coulé, le 30 avril  2007 par beau temps et mer d’huile…D’après la Société Nationale du Patrimoine des Phares et Balises, l’état intérieur et extérieur du phare est en piètre état.

Huîtriers-Pies, baie de Quiberon, 29 sept.16, 18h44

Le soleil disparaît à l’horizon, 3 groupes passent à plus de 50 km/h venant du nord-ouest et se dirigeant vers le sud-est en longeant plus ou moins la côte sur laquelle je me trouve. Je tente 3, 4 photos « à la volée », en pestant de ne pas réussir à les photographier devant les parties lumineuses du ciel orangé, mais j’ai de la chance, l’une d’entre elles s’avère bonne, sur fond bleu gris des nuages…
IMG_346011 mars 2017, 12h02