Ouvriers ostréiculteurs, l’Etoffe des Héros, Cancale, 16 déc.17

IMG_7577.JPGLes huîtres de Cancales sont, à juste titre et depuis très longtemps,  réputées. Les huîtres – du moins avant l’invention de la triploïde, jamais laiteuse – sont bonnes à manger au cours de chaque mois « en R » (chaque mois qui comprend un R, donc de septembre à avril). Décembre tombe juste au milieu et l’huître fait partie depuis longtemps de la table de Noël, les ostréiculteurs font une grande part de leur chiffre d’affaire pour les fêtes de fin d’années, donc, à Cancale comme ailleurs, l’activité est encore plus intense juste avant..
IMG_7580.JPGOn fait appel à des extras, des jeunes, plus ou moins, plutôt  des « locaux ».. Les conditions sont physiquement pas faciles, bien que les hivers depuis plusieurs années soient moins froids..
IMG_7583.JPGA Cancale, c’est particulier : une partie du travail des huîtres est visible de tous et est même une des attractions, sinon la première et chacun peut voir les gars travailler et les tracteurs remonter sur la « promenade des Anglais » de Cancale et passer dans le port de la Houle pour emmener les poches jusque dans les chantiers – plus hauts dans les terres (tout le contraire du Morbihan)  – où les hommes et les femmes les trieront, calibreront, mettront en bourriches..

ostréiculteur Cancale, 16 déc 17 (1 sur 1).jpg

IMG_7591.JPG

IMG_7601.JPG.. mais c’est un boulot dur, physiquement, dans le froid et l’humidité, la vase, à porter sans cesse des poches, les retourner.. et il faut travailler vite ces jours-là. Si les relations entre les gars et avec le patron sont bonnes, c’est supportable et peut-être même grisant, avec la paye…
Voilà pourquoi je pense que ces gars valent autant que les types qui ont marché sur la lune !

IMG_7608.JPG

Scénettes du quai de la Houle, 20 nov.17, entre 16h30 et 17h

IMG_7421 bis

C’est là entre les restos et les vendeuses d’huîtres que surgissent de la cale  les tracteurs trainant les bateaux et les charrettes chargées de poches d’huîtres.

 

la photo suivante a quelque chose de particulier, je l’ai « sentie », sans (sa)voir pourquoi cette scène m’attirait (c’est assez rare donc précieux), probablement  les 3 teintes, les ocres et les bleus, teintés de gris,  les horizontales et verticales qu’une partie du cerveau capte avant la zone de la conscience. Quand je l’ai regardée tranquillement après elle me plaisait encore plus car elle est composée d’éléments hétéroclites disposés d’une manière qui me semble harmonieuse : une longue-vue touristique capuchonnée de plastique bleu, un phare en granit, 2 dos d’homme en cuir noir, un buste en bronze de face, une barge boueuse, comme un mur,  en alu, une grosse roue de la même couleur et puis au loin, la mer d’un bleu pâle, étale, à elle-même égale..

IMG_7424

Jetée de la Fenêtre (1), Cancale, 20 nov.17, après 16h..

IMG_7417

IMG_7418

Mystérieux nom pour une jetée… Cette partie-ci a une structure en métal, rénovée dans les années 2010. Sa construction date des années 1930. Le feu à son extrémité vient remplacé le phare de la Houle, élevé en 1863  sur la partie en granit de la jetée construite dans les années 1830.
Outre son nom mystérieux et poétique, l’autre particularité de cette jetée est qu’on pouvait, depuis le haut, descendre dans la structure par des escaliers dont l’entrée est fermée depuis plusieurs années par des plaques de métal. J’y suis allé dans les années 80, par une nuit de brouillard épais. On se retrouvait dans un dédale de poutres en fer et de bois, au ras de la mer, comme dans une chambre d’écho de clapotis, de gouttes tombantes..

IMG_7431.JPG

IMG_7432

IMG_7404

IMG_7463.JPG

 

 

La Cancalaise, Cancale, 20 nov.17, autour de 16h

le port de la houle, Cancale, 20 nov 17, 14h19

IMG_7384

Vue de la cale de l’Epi, la Cancalaise – que je vois en vrai pour la première fois – semble une drôle de toue de Loire…, avec une cabine sur son pont et des palmiers en guise de mât de misaine…

la cancalaise, 20 nov  17 (1 sur 1).jpg

2 des membres de l’association qui a construit et gère la bisquine sont venus pour, entre autres, s’occuper de dérouiller une chaine, avec une méthode rapide dont les traces sont visibles sur la dernière photo…

IMG_7394

IMG_7398

Sous la coque…

IMG_7400

le photographe professionnel  Fabrice Polesello en plein travail…

art éphémère, cancale,  20 nov  17 (1 sur 1).jpg

Art éphémère ou land art…

Pèlerins 2 (au nord), Cancale, 20 nov.17

IMG_7339.JPG

15h09, 28 secondes. Alors que nous avions été seuls sur la grèves depuis plus de 2 heures, des marcheurs arrivaient derrière nous. La grève est à tout le monde. La dame en bleu vert clair n’arrêtait pas de parler. Je l’entendais de loin. D’argent, d’immobilier, de lois.. Les autres ne répondaient pas ou à peine. Et elle, la dernière, la trentaine, la quarantaine.. que faisait-elle avec cette casse-pieds ?
IMG_7340.JPG15h09 40 secondes.
IMG_7342 bis.jpg15h10, 31 s.
15h23, 4 autres personnes arrivent, mais ce n’est pas le même genre de promeneurs : ils n’ont pas de bâtons, ils se baladent, simplement.
IMG_7348.JPG
3 minutes plus tard, une bonne quarantaine de randonneurs arrivent… Un autre genre encore.

IMG_7351.JPG

IMG_7357.JPG15h36
mais ils ne resteront que 10 mns sur le port de la Houle avant de faire demi-tour…peut-être était-ce le but de leur marche et je regarde cette personne seule qui va les croiser..
Tout le monde a bien sûr certes bien le droit d’être où il veut mais quand on est seuls ou à deux les grands groupes peuvent être perçus comme une gêne. Le groupe de 45 a été pour moi moins gênant que cette femme en bleu vert…
15h55

IMG_7382 bis.jpg

 

 

le(s) rocher(s) de Cancale, 20 nov.17

les rochers de Cancale au Vauléraut, 20 nov 17, 14h0714h07. Les rochers, à la Pointe – la bien nommée –  des Roches Noires.
IMG_7316
13h52. Le fameux Rocher de Cancale – qui était un gravier dans une des chaussures de Gargantua – qui semble plus haut que ses 23 m d’altitude, paraît être la proue d’une seule île,  mais il est séparé de l’île des Rimains (celle du Fort Vauban qui fut construit en 1788 après un combat entre 5 frégates anglaises et 3 frégates françaises)) et même de celle du Châtelier (qui culmine à 29 m) lors des plus grandes marées hautes. A Cancale on l’appelle « le rocher parlant ».  Une légende parle d’une grotte abritant un ermite.. Il vaut mieux, dit-on,  demander à un(e) Cancalais(e) de nous conter l’histoire..

Cancale, 11 févr.15, 18h01

IMG_8675 (3).jpg
A droite le fameux Rocher de Cancale, qui n’est vraiment île qu’à marée haute. Au milieu l’île du Châtelier et à gauche l’île des Rimains. Sur celle-ci se trouve un fort Vauban. L’île et le fort furent achetés en 1987 par Lionel Poilâne, fils du boulanger de Paris Pierre-Léon Poilâne, inventeur et promoteur du pain portant son nom. Le jeudi 31 octobre 2002, vers 19h, dans la brume, Lionel Poilâne et son épouse Iréna,  y eurent un accident d’hélicoptère. Seul le corps du boulanger a été retrouvé dans l’hélico. Le fort a été racheté en 2012 par Pierre Kosciusko-Morizet, cofondateur de Price Minister et frère de la femme politique.