Larmor-Baden sous la pluie, 9 juin 19.

Larmor-Baden, 9 juin 19, 16h54

le Goéland bleuté. 16h54.

Larmor-Baden, 9 juin 19, 16h54-19.jpg

A Larmor-Baden j’ai vu, plutôt plus qu’ailleurs, des petits bateaux – des plates, des canots..- aux peintures soignées et récentes. Je pense donc que soit il y a un vendeur de peinture qui fait des prix intéressants ou qu’il y a une sorte de compétition, ou du moins d’émulation, entre les propriétaires : c’est un peu à celui qui aura l’embarcation la mieux peinte. Ceci dit, les goûts et les couleurs..

Larmor-Baden, 9 juin 19, 16h55.jpg

Larmor-Baden, 9 juin 19, 16h56.jpg

la Dame sur la jetée avec un parapluie et un appareil photo, 17h05.

Larmor-Baden, 9 juin 19, 16h05.jpg

Larmor-Baden, 9 juin 19, 17h05-31.jpg

ça a dû arriver mais cette fois j’ai presque la preuve que j’ai été un photographe photographié..

Larmor-Baden, 9 juin 19, 17h06.jpg

Jour de brume et de bruine, 13 sept.17, Locmariaquer

IMG_6443 bis.jpg

10h50. Lignes horizontales, obliques, sphère, dégragé de bleu-gris, arbres… Les lieux ont quelque chose de japonais, de zen.
IMG_6455.JPG
Midi passé. Les huîtriers-pies, farouches, prudents, s’envolent malgré mon approche précautionneuse. Ils battent vite leurs ailes mais leur corps est stable. Ils sont en mouvement et immobiles..

IMG_6456.JPG

Les huîtriers-pies ne sont pas faciles à photographier en vol. Ils vont vite. Heureusement ceux-là me font la faveur de se placer dans la partie où le ciel fait fond, laissant la mer se voir jusqu’à l’écume contre les rochers.
IMG_6462 ter.jpg
Je regarde à gauche vers la côte et je regarde à droite vers la baie et mon œil perçoit une présence sur la mer que je n’avais pas remarquée jusque-là (la présence, pas la mer). Un petit bonhomme sur sa plate, qui sort de la baie pour se rendre dans le Golfe sans doute. Les amateurs d’huîtres en veulent toute l’année et quel que soit le temps faut y aller ! La mer est un peu agitée en ce 13 septembre et petit bonhomme mène doucement sa plate qui disparaît pourtant dans le creux des vagues. On dirait qu’il mène un tracteur flottant mais c’est bien une petite plate en alu, qu’il mène avec précaution.
IMG_6467 bis.jpg
Fin de journée (17h42). Sur le premier quai à la Trinité sur Mer il fait bon flâner dans la bruine.
IMG_6482.JPG
Le trimaran de Francis Joyon a laissé la place à quai à un autre géant encore plus grand, Spindrift 2, et est amarré à un corps mort dans le chenal du port, plus près de la baie de Quiberon où il évolue régulièrement.
On vient voir ces géants dont la hauteur des mats atteint les 35 mètres !
IMG_6487 bis.jpgAmateurs de bolides..

IMG_6498 bis.jpg

 

 

Image

Plates, Côte Sud & Côte Nord

2 oct.2011, Pointe er Vil, 18h34
plate bleue, st pierre, 30 déc 2013 (1 sur 1).jpgLocmariaquer, 30 décembre 13
LIMG_8813 bis
6 juillet 2015, Mordreuc, 15h55

IMG_2530 bis.jpg

31 oct.2016, St Suliac, 18h06

IMG_2529 bis (2).jpg

18h02, même lieu

IMG_8524 ter

Baie de St Philibert, 28 août 2014, 17h57
img_9759-3
Plate dans le Golfe, « Jean-Marie, 1966 – 2016, cinquantenaire d’un enfant du Croisic »
Grande plate, Port-Louis, 8 avril 18 (1 sur 1).jpg
Port-Louis, 8 avril 18. Le fait qu’il y a une annexe dedans donne une idée de la grandeur de cette plate, type qui devient rare.
La plate (en bas) est la barque « traditionnelle » dans le Golfe, le Morbihan et même dans toute la Bretagne. En Rance, la barque « traditionnelle » est plus courbe (en forme de banane), a l’arrière relevé, plus fin et ajouré et on l’appelle « doris » (en haut). J’ai mis « traditionnelle » entre guillemets car l’origine des doris est canado-américaine et la barque a été adoptée en Bretagne nord à la fin du XIXè s pour la pêche à la morue des terre-neuvas…La notion de tradition est donc relative, relative à une époque plus ou moins ancienne. On pourrait dire la même chose de nombre de choses « typiquement » bretonnes comme les hortensias, les rhododendrons et les camélias « typiques », par exemple en Cornouaille bretonne, et  qui sont des plantes originaires du Japon ou de Chine… ce qui relativise aussi la notion d’identité bretonne… Qui est breton ? Les gens ont toujours des ancêtres installés quelque part non pas depuis « toujours » mais simplement depuis une époque plus ou moins ancienne… Rappelons qu’au début du XXè siècle se marier avec une personne d’un village différent pouvait être considéré comme se marier avec un « étranger »… Après une tempête en février 2014, il y avait ainsi une plate qui avait été poussée, ayant rompu son amarre, sur la plage. Elle était pleine d’eau et de sable. Je la pris en amitié et la vidai de son eau, en installant plusieurs siphons. Les gars du coin, qui viennent tous les jours voir les bateaux – le leur et les autres – me dirent que cette plate était un peu négligée et m’indiquèrent le propriétaire, au cas où je voudrais l’acquérir, que ça valait le coup car c’était un bateau « marin »… J’ai trouvé cet adjectif joli pour un bateau mais je n’ai pas contacté le propriétaire…
Image

Retour de fête, Golfe du Morbihan, 16 avril 2016, 17h01

retour de la fête des 1000 plates 2, 16 avr 16 (1 sur 1).jpg
retour de la fête des 1000 plates, 16 avr 16 (1 sur 1).jpg
La fête des 1000 plates existe depuis 2006 et a lieu tous les 2 ans. Cette année, en 2016, elle a été rebaptisée « fête des 1000 et Hune plates » car une nouvelle plate, la Hune, était inaugurée. En cette fin de dimanche, ce sont 5 joyeuses plates que nous avons vues revenir du Bono et passer entre la pointe de Locmiquel, d’où est pris le cliché, et l’île du Grand Vëizit.