Gratteurs, Epave & bâtisseurs, 2 nov.17

gratteurs dans la brume, 2 nov 17 (1 sur 1).jpg
épave dans la brume, 2 nov 17 (1 sur 1).jpgBaie de St Pierre. Fidji est un voilier arrivé là je ne sais comment il y a plusieurs années. Complet, en état. J’ai signalé sa présence aux Affaires Maritimes au bout de 2 ans peut-être, surpris qu’il soit encore là. Maintenant la légère fissure dans sa coque plastique s’est agrandie en cassure, le sable et l’eau rentre. C’est une épave. Un des noms de ce lieux est Ster er Vered : vers le (le chemin du)  Cimetière. De bateaux ?
les batisseurs, pointe er vil, 2 nov 17 (1 sur 1)Point er vil.Quelqu’un a acheté l’Abri du marin, bâtiment d’un chantier ostréicole, pas cher et les pieds dans l’eau. Ils ont apporté des blocs de pierre et vont reconstituer avec un beau mur de soutènement du terrain regagné sur la mer.

 

Ouvriers ostréiculteurs, l’Etoffe des Héros, Cancale, 16 déc.17

IMG_7577.JPGLes huîtres de Cancales sont, à juste titre et depuis très longtemps,  réputées. Les huîtres – du moins avant l’invention de la triploïde, jamais laiteuse – sont bonnes à manger au cours de chaque mois « en R » (chaque mois qui comprend un R, donc de septembre à avril). Décembre tombe juste au milieu et l’huître fait partie depuis longtemps de la table de Noël, les ostréiculteurs font une grande part de leur chiffre d’affaire pour les fêtes de fin d’années, donc, à Cancale comme ailleurs, l’activité est encore plus intense juste avant..
IMG_7580.JPGOn fait appel à des extras, des jeunes, plus ou moins, plutôt  des « locaux ».. Les conditions sont physiquement pas faciles, bien que les hivers depuis plusieurs années soient moins froids..
IMG_7583.JPGA Cancale, c’est particulier : une partie du travail des huîtres est visible de tous et est même une des attractions, sinon la première et chacun peut voir les gars travailler et les tracteurs remonter sur la « promenade des Anglais » de Cancale et passer dans le port de la Houle pour emmener les poches jusque dans les chantiers – plus hauts dans les terres (tout le contraire du Morbihan)  – où les hommes et les femmes les trieront, calibreront, mettront en bourriches..

ostréiculteur Cancale, 16 déc 17 (1 sur 1).jpg

 

IMG_7591.JPG

IMG_7601.JPG

.. mais c’est un boulot dur, physiquement, dans le froid et l’humidité, la vase, à porter sans cesse des poches, les retourner.. et il faut travailler vite ces jours-là. Si les relations entre les gars et avec le patron sont bonnes, c’est supportable et peut-être même grisant, avec la paye…

l'homme jaune Cancale, 16 déc 17 (1 sur 1).jpg

 

Voilà pourquoi je pense que ces gars valent autant que les types qui ont marché sur la lune !

IMG_7608.JPG