Image

les Perdrix, Loctudy, 25 sept.14, 19h04

IMG_8668.JPG
La marée est plutôt basse. Le gros bateau attend peut-être qu’elle remonte pour rentrer à Concarneau. Étonnant comme il est haut sur l’eau ! Sûrement complètement vide… la mer est horizontale et le phare – ou plutôt le feu, l’un des plus beaux de Bretagne – semble incliné. Le serait-il un peu ?
Image

Bowlingmarin, les Perdrix, Loctudy, 25 sept.14, 19h03

img_8667-2
A marée basse affleure un ensemble de roches que les anciens avaient nommées ( attesté en 1750) « glujers » :  les perdrix. Plusieurs embarcations s’y échouèrent. On balisa alors avec une perche coiffée d’un tonnelet : elle fut renversée par un bateau. On remplaça provisoirement la perche en 1884 par une bouée en liège, avant de construire en 1886 une balise type men-du (bloc de béton peint en rouge de quelques mètres de haut). Enfin on construisit cette tourelle qui s’éclaira en 1918. Elle fut peinte de ce damier qui fait son originalité, damier qu’elle faillit perdre en 1982 car les pouvoirs publics voulaient appliquer la législation pour les entrées de port : vert  à tribord (comme celle à gauche), rouge à bâbord, mais les habitants réclamant qu’on ne change rien on ne changeât rien, fort heureusement.
Image

l’Île Tudy, 25 sept.2014, 18h54/7

L’Île Tudy, qui n’en est pas une, serait l’un des coins de Bretagne les plus exposés aux submersions. « l’altitude » y oscille entre 2 et 6 mètres, ce qui est légèrement supérieur à celle de l’île de Sein…Sur la photo du bas on voit l’importance que peut avoir un seul arbre, véritable amer du lieu.
IMG_8662.JPG
img_8660-2