Balade (presque) tranquille, Golfe du Morbihan, 27 janv.2021

Seul le Grand Huernic n’est pas coiffé de brume, devant les Sept Îles et er Runio

Cette balade en cette fin d’après-midi brumeuse de fin janvier était bien agréable : dans ce paysage nimbé de vapeur fraiche les sons étaient ouatés. Nous n’avions vu que 3 ostréiculteurs finissant leur journée. Cette petite maison, parmi d’autres, fait partie du paysage. Approche une femme, arrivant par la grève. Elle me demande de loin, sans dire bonjour, « vous faites des photos ? Vous prenez quoi ? ». Je lui réponds d’un geste ample encadrant largement le paysage. Elle dit, un peu plus fortement en passant devant moi à une dizaine de mètres : « Ne prenez pas ma maison en photo ! ». Surpris, je lui demande pourquoi. Elle : « ça vous plairait qu’on prenne votre maison en photo ? ». Je réponds « je crois que ça ne me dérangerait pas …si j’en avais une ». Et elle a continué vers cette maison qui était donc la sienne. L’intervention de cette femme est une fausse note dans ce moment de tranquille quiétude. C’est la seconde fois (et non pas la deuxième, ce qui supposerait qu’il y en ait une troisième) qu’on est apostrophés dans ce coin par des personnes plutôt hostiles. La 1ère fois c’était à côté, à Fetan Stirec, un type qui nous avait dit que là où on garait notre voiture un voisin garait en général la sienne. Depuis quelqu’un a mis, à l’entrée de cette impasse, un panneau routier artisanal : « demi-tour impossible » – ce qui est faux – histoire de décourager les « incursions ». Il y a au minimum une méfiance vis-à-vis du promeneur. Beaucoup de gens n’aiment pas que des « touristes » viennent là où ils vivent. Cela ne date pas d’aujourd’hui. Les expressions pour qualifier les touristes sont nombreuses : dans les années 60 c’était les « pattes jaunes » (en breton, pour ne pas qu’ils comprennent, en référence aux « bottes jaunes » qui étaient alors souvent portées par les visiteurs). Depuis les années 70 c’est « les parigots ». J’ai un cousin « germain » qui s’est fait un jour engueuler, pour une histoire de place de parking . La personne (une femme) lui dit :  » et en plus vous êtes 78 ! ». Mon cousin a un prénom breton et son nom est « le Breton », son père ayant quitté, comme beaucoup, sa campagne de centre-Bretagne dans les années 60 pour travailler dans la région parisienne.. Est-ce la trace actuelle d’une rancœur ancienne, plus ou moins transmise de générations en générations, qui vient du fait que la Bretagne a été au XIXe et début du XXe, colonisée, méprisée, dont la langue a été écrasée pour unifier la France, par le pouvoir français, c’est-à-dire, dans notre beau pays de France, Paris ? Je suis né à 40 km de Locmariaquer. Je n’y suis pour rien mais mes ancêtres vivaient dans la région de Lorient depuis au moins le XIXè siècle. Le vote pour le FN fait de bons scores sur la frange littorale du Morbihan. Cela ne s’explique pas seulement par le fait que Jean-Marie le Pen est natif de la Trinité s/Mer et y a encore une maison. .J’y viens régulièrement depuis plus de 50 ans. Beaucoup de gens en Bretagne vivent grâce à leurs « échanges » avec l’extérieur. Mais certains préféreraient que cet « extérieur » reste .. « à l’extérieur ». C’est un état d’esprit qui ne pense pas plus loin que le bout de son porte-monnaie, qui est d’ailleurs souvent largement rempli par une activité ayant besoin de clients pas seulement « locaux ». Cela illustre en partie un paradoxe qui n’est pas spécifiquement breton mais, en tant que « breton », que je trouve assez honteux. Cette dame est la propriétaire de cette maison juste au bord de l’eau – et qui sera peut-être submergée fréquemment dans 20 ans (la maison, pas la dame) comme la maison de mes grands-parents à 1,5 km de la sienne – trouve que je viens l’importuner et elle a raison : je l’importune et je poste une photo de sa maison. Elle trouve peut-être qu’il y a trop de gens qui, passant sur le sentier littoral qui s’est imposé là ces dernières années, regardent voire prennent en photo sa maison, ce qui est légal (s’il n’y a pas d’exploitation commerciale de l’image). Pourquoi ne veut-elle pas que des gens fassent des photos de sa maison ? Y a-t-il quelque chose à cacher ? Serait-ce un ancien bâtiment ostréicole qui ne devrait pas être une maison d’habitation ? Le système de traitement des eaux usées ne serait-il pas aux normes ? Non seulement cette personne – se sentant dérangée – m’a aussi un peu dérangé ce jour-là mais elle m’importune à nouveau car revoir cette photo a aussi brouillé l’article paisible et pacifique que je voulais faire.

16h45, Fetan Stirec (la fontaine étoilée)
Fetan Stirec, 16h53
17h07 : un ostréiculteur emmène ses huîtres d’un chantier à un autre (ou vers un autre de ses parcs)
17h18
kerouac’h (le village du ruisseau), 18h10

Lever du Roi-Soleil, Golfe du Morbihan, 18 oct.2020

8h33. Nous avons apprécié le coucher du Roi-Soleil la veille et allons voir à quoi ressemble le lendemain son lever.
Un quart-d’heure plus tard.
Une demi-heure après le lever.
En 1 heure et à mesure que l’on suit le soleil de l’est vers le sud-est les teintes sont passées des orangés sanguins aux jaunes dorés puis à des ocres de plus en plus pastels.

le Golfe du Morbihan au soir vu du ciel, 8 juin 18, 21h12

A force de voir tous ces photographes survoler le Golfe dans des hélico ou piloter des drones photographes, j’ai eu envie à mon tour de tenter l’expérience et me suis décidé à prendre de la hauteur et ce que j’ai vu en ce beau soir de juin un peu tourmenté m’a surpris. Je n’imaginais pas du tout ni le Golfe ni les îles ainsi ! Et le plus incroyable c’est que je n’ai pas seulement fait un voyage dans l’espace mais aussi dans le temps ! Au temps fort lointain où la mer était moins haute, où les îles n’étaient donc pas les mêmes qu’aujourd’hui. D’ailleurs on ne les reconnait pas et elles sont bien plus nombreuses et proches les unes des autres et peu érodées par le temps, gonflées toutes de collines.. Il n’y avait aucun arbre, juste une végétation très rase. Par contre on distingue nettement ce qui ne peut être que des constructions humaines, un entrelacs de murets et de murs parfois se chevauchant, probablement pour se protéger des vents..

 

Incursion dans le Golfe, 9 juin 19

J’ai tant à photographier du côté où j’ai la possibilité de séjourner que je suis allé rarement dans le cœur du Golfe. Alors je suis allé dans le premier ( quand on entre dans le Golfe) « bassin » important du Golfe, entre Larmor-Baden et l’Île aux Moines. Ce jour-là le Golfe avait choisi de m’accueillir avec de la pluie, de la bruine, ce qui ne décourage pas les amateurs de voile et fait ressortir les couleurs vives.

voilier devant Holavre, Golfe du Morbihan, 9 juin 19, 15h58.jpg

Dériveur M 750, devant la balise Holavre, 15h58.

régate devant l'île aux Moines, Golfe du Morbihan, 9 juin 19, 16h32.jpg

Régate devant l’île aux Moines, 16h31.

régate devant l'île aux Moines, Golfe du Morbihan, 9 juin 19, 16h35.jpg

Taillefer 3 rentre dans le Golfe, 28 déc.18, vers midi

Le Taillefer 3 est un cargo de 40 m qui transporte depuis 2004 toutes sortes de marchandises et quelques passagers et leur voiture entre Vannes et Houat, Hoëdic, Belle-Île, Groix, Yeu..

 taillefer III, 28 déc.18, 11h57 (1 sur 1).jpg

taillefer 3, 28 déc 18, 11h59 (1 sur 1).jpg

En moins de 10 mn il a remonté le courant descendant en longeant la côte de Port Navalo et zigzag contre celui de la Jument devant Er Lannic. Remonter le fameux courant de la Jument est, aux dires des capitaines, de moins en moins difficiles au fur et à mesure des évolutions des bateaux.

taillefer iii, 28 déc.18, 12h05 (1 sur 1)

L’amer, 9 vues du Petit Veizït, Golfe du Morbihan , 28 déc.18

12h07, bien qu’il soit dans un air fort gris brumeux, je fais un premier cliché. On ne sait jamais ce qui suivra, mieux ou moins bien..Mieux vaut assurer au moins une image..
Je ne sais quand il a été érigé ni par qui ni qui l’a pensé ainsi, mais le Petit Veizït (devant la sublime île du Grand Veizït avec son manoir inachevé – abandonné ? – et sa ruine au bord de l’eau..) est une parfaite œuvre  : stèle blanchie (à la chaux ?), bloc de pierre taillée et debout, dressée, c’est-à-dire « menhir » moderne qui aide à (alignez-le avec le clocher de Baden) bien entrer dans le Golfe sans gps. Et le cyprès, aussi vert et arrondi que l’amer est rectiligne et blanc, le met en valeur et rappelle semble t-il l’origine végétale de son nom qui signifierait buis (ar veuzit? ar beuz ?). Donc je le connais, je l’ai souvent vu mais jamais vraiment cherché à le photographier, lui.
(12h29:00) Vu sa taille à côté du cyprès qui est là depuis plusieurs années mais qui est encore « jeune », je lui donnerais bien au moins 5 mètres de haut. Incroyable sa forme arrondi. Un jardinier -ou une jardinière – doit venir la nuit ou dans les brumes ou les jours de grande pluie et de tempête, quand personne ne regarde ni ne voit, tailler ce cyprès, l’élaguer, avec un grand sens esthétique. Le vent à coups de sel serait-il l’auteur de sa silhouette ?
le petit veizït, 28 déc.18, 12h29 (1 sur 1)
(12h30:59) 2 minutes plus tard ça y est, le soleil a décidé de darder ses rayons dessus. Commençons les variations sur ce thème..
le Petit Veizït, 28 déc.18, 12h30-59 (1 sur 1).jpg
 Petit Veizït à l'âne, 28 déc.18, 12h31-34 (1 sur 1).jpgPetit Veizït à l’âne..
 Petit Veizït à la barge, 28 déc.18, 12h31-46 (1 sur 1).jpgPetit Veizït à la barge..
 Petit Veizït à la barge, 28 déc.18, 12h32-07 (1 sur 1).jpg.. en version légèrement bleutée
 Petit & grand Veizït à la barge, 28 déc.18, 12h34-30 (1 sur 1).jpg.. où l’on voit derrière (à gauche) l’île du Grand Veizït.
 Petit Veizït au jusant , 28 déc.18, 12h36-08 (1 sur 1).jpg.. au jusant..
 Petit Veizït au rochers , 28 déc.18, 12h39-30 (1 sur 1).jpg.. au rochers.

 

 

 

 

 

Les arbres peuvent le reconstruire, Er Runio, 5 juin 18, 18h04

Le bateau, fait de bois d’arbre et de fierté et de sueur d’hommes, a été échoué là, derrière l’île, à l’abri de quels regards ? Quand ? Après la guerre ou dans les années 50, 60 ? 70 ? Il avait probablement été construit avec du chêne, de Bretagne ou du bois de plus loin, d’Afrique peut-être. Du bois rouge, du bois exotique.

Désormais il gît là, derrière l’île d’er runio. Sa carcasse est magnifique.. et les hauts cyprès majestueux proches de lui, comme autour de sa tombe..

 

La Tourelle Goe…, 5 août 18

goemoren, 5 août 18, 6h42 (1 sur 1)

La tourelle Goemorent – qui se serait appelée « goemonent » avant et qui est écrite « Goëmorent » sur certaines cartes – balise l’entrée de la Rivière d’Auray devant Locmariaquer. On la laisse à tribord qand on va vers l’océan. A babord quand on en vient.

7h00goemoren, 5 août 18, 7h07 (1 sur 1).jpg7h07, l’un des « passeurs des îles » va chercher les premiers passagers à Port Navalo

goemoren, 5 août 18, 7h28 (1 sur 1).jpg7h28, des pêcheurs de bars (?) se laissent dériver près de la tourelle.

goemoren, 5 août 18, 7h28-29 (1 sur 1).jpg

goemoren, 5 août 18, 7h28-29 (1 sur 1).jpg

goemoren, 5 août 18, 7h49 (1 sur 1).jpg

goemoren, 5 août 18, 7h56 (1 sur 1).jpg7h56, Leenan Head pointe sa proue..goemoren, 5 août 18, 8h05 (1 sur 1).jpg8h05, ça commence à remonter vers la Rivière d’Auraygoemoren, 5 août 18, 8h06 (1 sur 1).jpg

 

 

 

 

Pêcheurs des rivages, solitaires, matinaux (ou pas) et aoûtiens, Locmariaquer, La Trinité s/ Mer, août 18

Brennegi, Locmariaquer, 2 août, 6h43

Pêcheur, Brennegi, 2 août 18, 6h45 (1 sur 1).jpg

Pêcheur, Brennegi, 2 août 18, 7h52 (1 sur 1).jpg7h52

Pêcheur, Brennegi, 2 août 18, 7h54 (1 sur 1).jpg7h54

pêcheur, Golfe, 5 août 18, 6h21 (1 sur 1).jpgConfluent Rivière d’Auray Golfe du Morbihan, 5 août, 6h21

pêcheur, Golfe, 5 août 18, 6h39 (1 sur 1).jpg6h39

pêcheur, entrée du Golfe, 5 août 18, 6h46 (1 sur 1).jpg6h41

pêcheurs, kerpenhir, 5 août 18, 8h01 (1 sur 1).jpgPointe de Kerpenhir,  8h01

pêcheur, la Trinité 6 août 18, 6h19 (1 sur 1).jpgLa Trinité s/Mer, 6 août, 6h19

pêcheur, la Trinité 6 août 18, 6h21 (1 sur 1).jpg6h21

pêcheur, er hourèl, 12 août 18, 17h23 (1 sur 1)Pointe er Hourèl, 12 août 18, 17h23

pêcheur, st pierre, 12 août 18, 18h13 (1 sur 1).jpgSt Pierre, 18h13

pêcheurs, er long, 12 août 18, 18h44 (1 sur 1).jpger Long, 18h44

pêcheurs, er long, 12 août 18, 18h48 (1 sur 1).jpg18h48

pêcheur, er long, 13 août 18, 8h21 (1 sur 1).jpg13 août, 8h21