Equipés !, 26 oct 09, Erdeven

pêche aux rigados, erdeven, 26 oct 09, 18h44.jpg Pêcheur de tellines, tellineur, et son tellinier. La telline du Morbihan est un flion tronqué (donax trunculus). A Erdeven on l’appelle pied-d’alouette. À Fort-Bloqué, on la nomme fleur de genêt. En Vendée, ce sont des pignons. Des haricots de mer, dans le Nord, des doucerons en Normandie, lagagnons au Pays basque..et dans les Côtes-d’Armor, ils appellent ça des palourdes !

équipé !2, erdeven, 26 oct 09, 18h44

 

 rigados 2, erdeven, 26 oct 09, 18h44.jpgÀ Kerhillio, le droit de pêcher est de 6 h à 21 h et pas plus de 120 kg par jour et par personne. Une bonne journée, c’est-à-dire 4 heures très physiques dans l’eau, à raison d’au maximum 20 kg/h, soit 80 kg…vendus à des mareyeurs entre 5 et 8 € le kilo (en 2015) et qu’on trouve dans les 20 euros le kilo chez le poissonnier (en 2011). Les Espagnols et les Italiens en raffolent. En Bretagne c’est peu connu. Dans le Morbihan ils sont une quarantaine à faire cette pêche professionnellement ainsi que  dans le Finistère, où ils descendre en 4 x 4 sur les plages de la Baie d’Audierne..

équipé !, erdeven, 26 oct 09, 18h44

 

Ouvriers ostréiculteurs, l’Etoffe des Héros, Cancale, 16 déc.17

IMG_7577.JPGLes huîtres de Cancales sont, à juste titre et depuis très longtemps,  réputées. Les huîtres – du moins avant l’invention de la triploïde, jamais laiteuse – sont bonnes à manger au cours de chaque mois « en R » (chaque mois qui comprend un R, donc de septembre à avril). Décembre tombe juste au milieu et l’huître fait partie depuis longtemps de la table de Noël, les ostréiculteurs font une grande part de leur chiffre d’affaire pour les fêtes de fin d’années, donc, à Cancale comme ailleurs, l’activité est encore plus intense juste avant..
IMG_7580.JPGOn fait appel à des extras, des jeunes, plus ou moins, plutôt  des « locaux ».. Les conditions sont physiquement pas faciles, bien que les hivers depuis plusieurs années soient moins froids..
IMG_7583.JPGA Cancale, c’est particulier : une partie du travail des huîtres est visible de tous et est même une des attractions, sinon la première et chacun peut voir les gars travailler et les tracteurs remonter sur la « promenade des Anglais » de Cancale et passer dans le port de la Houle pour emmener les poches jusque dans les chantiers – plus hauts dans les terres (tout le contraire du Morbihan)  – où les hommes et les femmes les trieront, calibreront, mettront en bourriches..

ostréiculteur Cancale, 16 déc 17 (1 sur 1).jpg

 

IMG_7591.JPG

IMG_7601.JPG

.. mais c’est un boulot dur, physiquement, dans le froid et l’humidité, la vase, à porter sans cesse des poches, les retourner.. et il faut travailler vite ces jours-là. Si les relations entre les gars et avec le patron sont bonnes, c’est supportable et peut-être même grisant, avec la paye…

l'homme jaune Cancale, 16 déc 17 (1 sur 1).jpg

 

Voilà pourquoi je pense que ces gars valent autant que les types qui ont marché sur la lune !

IMG_7608.JPG

Scénettes du quai de la Houle, 20 nov.17, entre 16h30 et 17h

IMG_7421 bis

C’est là entre les restos et les vendeuses d’huîtres que surgissent de la cale  les tracteurs trainant les bateaux et les charrettes chargées de poches d’huîtres.

IMG_7444

la photo suivante a quelque chose de particulier, je l’ai « sentie », sans (sa)voir pourquoi cette scène m’attirait (c’est assez rare donc précieux), probablement  les 3 teintes, les ocres et les bleus, teintés de gris,  les horizontales et verticales qu’une partie du cerveau capte avant la zone de la conscience. Quand je l’ai regardée tranquillement après elle me plaisait encore plus car elle est composée d’éléments hétéroclites disposés d’une manière qui me semble harmonieuse : une longue-vue touristique capuchonnée de plastique bleu, un phare en granit, 2 dos d’homme en cuir noir, un buste en bronze de face, une barge boueuse, comme un mur,  en alu, une grosse roue de la même couleur et puis au loin, la mer d’un bleu pâle, étale, à elle-même égale..

IMG_7424

La Cancalaise, Cancale, 20 nov.17, autour de 16h

IMG_7384

Vue de la cale de l’Epi, la Cancalaise – que je vois en vrai pour la première fois – semble une drôle de toue de Loire…, avec une cabine sur son pont et des palmiers en guise de mât de misaine…

la cancalaise, 20 nov  17 (1 sur 1).jpg

 

2 des membres de l’association qui a construit et gère la bisquine sont venus pour, entre autres, s’occuper de dérouiller une chaine, avec une méthode rapide dont les traces sont visibles sur la dernière photo…

IMG_7394

IMG_7398

Sous la coque…

IMG_7400

le photographe professionnel  Fabrice Polesello en plein travail…

art éphémère, cancale,  20 nov  17 (1 sur 1).jpg

Art éphémère ou land art…