Cri(ti)que de Barbe Brûlée (Cancale), dimanche 2 sept.18, début d’après-midi

Toute petite crique de Barbe Brûlée. Surprise de voir qu’il y a un escalier très pentu qui mène à quelques mètres carrés de sable et de n’y découvrir, presque, que des personnes qui y lisent. Livres, manuscrits, études, thèses, ébauches d’articles, recueils de sudoku… ? L’impression que sont concentrées là des personnes qui travaillent. Qui travaillent dans des maisons d’édition, des revues littéraires, des « grands » journaux. On est juste avant la « rentrée littéraire ». Peut-être des lecteurs professionnels, « de Paris », qui bossent en s’accordant, les textes plein leur cerveau, un dernier et urgent rayon de soleil au bord de la mer..

simone n'est pas morte, barbe brulée, 2 sept 18 (1 sur 1).jpg

penchés, lecteurs,  barbe brulée, 2 sept 18, 15h14 (1 sur 1).jpg

simone n'est pas morte, barbe brulée, 2 sept 18, 15h18 (1 sur 1).jpg

penchés, lecteurs,  barbe brulée, 2 sept 18, 15h18 (1 sur 1).jpg

simone n'est pas morte, barbe brulée, 2 sept 18, 15h21 (1 sur 1).jpg

simone n'est pas morte, barbe brulée, 2 sept 18, 15h25 (1 sur 1).jpg