Madelynn & Notre-Dame de Remungol, Semaine du Golfe, 4 juin 2011, 14h41

IMG_3529 (3).jpg

Madelynn est une réplique de langoustier, dessinée par l’architecte François Vivier, spécialiste de bateaux traditionnels, d’après les plans et photos des dundées langoustiers camarétois d’avant 1940. Il ne correspond pas à la copie d’un bateau précis. Cependant  c’est  un bateau comparable à la Belle Étoile, mais nettement plus petit. Sa charpente est en chêne, les bordées et le pont en iroko. Le propriétaire qui l’avait fait construire en 1990, au Portugal,  envisageait un tour du Monde, mais il a fini par y renoncer ; le voilier a aujourd’hui changé de propriétaire et navigue sur les côtes de Bretagne sud. Il a été restauré en 2006 mais la coque semble à nouveau s’être quelque peu déformée…C’est un participant habituel des semaines du Golfe, qui change souvent de couleur : coque blanche et liston vert lors de l’édition 2013 et ici en, 2011, pavois jaune et gris, liston rouge.
Notre-Dame de Rumengol est une ancienne gabare. Son port d’attache était L’Hôpital-Camfrout, en rade de Brest. Elle a d’abord fait du cabotage,  transportant des billes de bois, (son premier propriétaire était exploitant forestier), allant jusqu’à chercher du vin en Algérie ou exportant des primeurs, notamment des oignons, en Angleterre. Elle a aussi transporté du sel de Noirmoutier. Puis elle a continué comme sablier : c’est comme cela qu’ont terminé la plupart des gabares. Le sable et le maërl, prélevés à l’entrée de la rade de brest, était déchargé à Brest, à Châteaulin ou à Landerneau. Le pont du bateau chargé était au ras de l’eau.
Les gabares de ce type étaient des navires capables d’affronter la haute mer : on peut les comparer aux barges anglaises de la Tamise ou aux barges néerlandaises. Comme Fleur de Lampaul, Notre-Dame de Rumengol est une rescapée : rachetée, en 1980, par l’association « An Test » (« le témoin »), elle a été restaurée. Elle a navigué comme voilier école et comme voilier de plaisance à passagers puis a, de nouveau, été restaurée à fond en 1996.Depuis, « la Rumengol« , comme on l’appelle familièrement, continue à promener des passagers en rade de Brest et en mer d’Iroise.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s